Ce qui était à l’origine une démarche du port est devenu en janvier dernier une association. MER, Matières Énergies Rochelaises. Elle réunit des entreprises de la zone portuaire et de ses abords convaincues des bénéfices de l’écologie industrielle et territoriale. « Cela repose sur une notion d’échange et de partage des bonnes pratiques », explique Alix Deschamps, président de MER et directeur du site rochelais de Solvay. « Il y a un foisonnement d’initiatives, d’expériences locales que d’autres peuvent s’approprier. » Parmi les entreprises de l’association, on échange sur les expériences acquises, on essaie de transposer ce que d’autres ont déjà réalisé. Alix Deschamps cite plusieurs exemples, comme les combrières, ces auvents installés sur les parkings pour protéger les véhicules des ardeurs du soleil, et désormais équipés de panneaux solaires ; ou encore l’utilisation des eaux pluviales par une usine de galvanisation pour réduire sa consommation d’eau potable ; et même des ruches installées sur l’arrière d’un site industriel… « De nombreux acteurs économiques sont de petites structures qui manquent de temps pour rechercher ces spécialistes et passer à la réalisation. L’association permet d’accélérer la réflexion et d’aider à la réalisation. » Alix Deschamps est convaincu que la démarche n’est pérenne que si elle prend aussi en compte l’enjeu économique.