En octobre 2018, Quechen Silicon Chemical signait une promesse de bail à construction pour sa future usine européenne de Fos-sur-Mer. Le site de 12 ha se trouvait sur les terres de Kem One. Le n° 3 mondial de la silice et le groupe chimique étaient censés mutualiser certaines utilités, comme le réseau vapeur, et services, comme le gardiennage et la sûreté. Faute d’accord, Quechen ne s’installera pas sur les terrains de Kem One et sera orienté sur un autre terrain du domaine public maritime. « Les conditions d’une collaboration avec Quechen ne sont pas réunies. Son intégration sur la plateforme n’était pas suffisante », explique avec tact le directeur de Kem One, Jean-Philippe Gendarme.