La France, orpheline d’une vision maritime et portuaire au goût spumescent de l’inachevé, l’était-elle encore à l’issue d’un discours gonflé à l’hélium et d’une présence scénique de près de deux heures ? À l’avenir de l’entériner. Mais dans l’immédiateté de l’instant, il ne pourra pas être reproché au président de la République d’avoir déserté un rendez-vous qu’il aurait pu ais...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous