L’Union européenne doit mieux protéger sa filière portuaire et maritime en luttant plus efficacement contre les distorsions de concurrence que pratiquent certains pays tiers. Pour cela, elle doit mettre en œuvre une autre politique et ne plus faire preuve de naïveté. La politique européenne a été au centre des débats de la 5e Stakeholders Conference de la Feport, la fédération européenne des opérateurs portuaires et terminaux privés, qui s’était donné pour thè...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous