Les ports intérieurs voient dans le projet chinois des nouvelles routes de la soie « une occasion de développer de nouvelles opportunités commerciales », puisqu’ils les considèrent comme un prolongement naturel de leur rôle en tant que trait d’union logistique entre les ports maritimes et les transports terrestres. En effet, les nœuds modaux que constituent les ports intérieurs sont des points d’entrée intéressants pour les trains en provenance de Chine et à destination de l’Europe, si l...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous