La Corse, ballotée entre grèves et délégation de service public (DSP) compliquée. Au plus fort de la grève mi-janvier contre la réforme des retraites, Corsica Linea, qui a pris le relais de la défunte SNCM, a dû annuler 18 rotations du 15 au 17 janvier. Pas seulement en raison du « blocage du port de Marseille dans le cadre du mouvement national de protestation contre la réforme des retraites » mais aussi de « la grève des marins de La Méridionale ». Corsica Linea bénéficie...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous