D’ici une à deux décennies, des navires « zéro carbone » devront entrer progressivement dans la flotte mondiale pour que le transport maritime se conforme aux réglementations internationales, européennes et directives nationales, qui l’invitent à se désintoxiquer de ses combustibles d’origine fossile dans un délai de 20 à 30 ans. Les transports, qui représentent 33 % de la consommation d’énergie finale et 24 % des émissions de gaz à effet de serre (selon les...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous