Le marché roulier européen se répartit sur trois grandes zones totalisant 14 millions d’unités de fret, selon l’Isemar. Au nord, les connexions avec la péninsule scandinave et la Finlande en représentent 4 millions. Au sud, celles avec les îles et les rivages de Méditerranée, 3 millions, et au nord ouest, la Grande Bretagne et l’Irlande, 7 millions. La répartition géographique laisse à la Manche des flux mineurs (0,2 million d’unités), provenant de la partie ouest de la France et de la péninsule ibérique. Le trafic du détroit à Calais et à Dunkerque, en complément du tunnel, couvre l’ensemble du continent (2,5 millions d’unités), mais les trafics du Benelux et d’Allemagne du Nord peuvent privilégier des ports de proximité (Zeebrugge, Rotterdam, Amsterdam), soit 2 millions d’unités. « Ce sont aussi historiquement des ports réalisant du fret non accompagné, maîtrisé par des grandes sociétés logistiques des deux bords de la mer du Nord », indique l’Isemar.