Le premier papier publié par le JMM en décembre relayant l’amorce d’une inquiétude chez les acteurs de la chaîne logistique, pris en otage d’un projet de réforme déconnecté de leurs affaires courantes, fut immédiatement viral. Comme si les chargeurs et autres utilisateurs des ports français attendaient une tribune cathartique pour relayer leur colère face au « désastre » que leur inspirait ce qui se passait sur les quais. Leur difficultés au quotidien génèrent des pr...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous