En finir. C’est la résolution de début d’année de la direction du port de Sète, après un imbroglio de dix ans. Le Rio Tagus , chimiquier de 80 m de long, est bloqué à Sète, le long du quai Paul Riquet, depuis octobre 2010, après y avoir connu une voie d’eau et une panne moteur. Racheté par un ferrailleur barcelonais (Varadero) en 2016, il est interdit de quitter le port en remorque, en raison de son délabrement. Le port de Sète a donc lancé une consultation pour sa démolition...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous