Lors de sa création le 7 janvier 2019, Ports de Normandie naviguait à vue. L’entité créée à l’initiative des collectivités locales pour gérer les ports de Caen-Ouistreham (Calvados), Cherbourg (Manche) et Dieppe (Seine-Maritime), ne savait alors rien du Brexit, ni la date ni les conditions de retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. Les trois ports français, essentiels dans le trafic du transmanche dans la partie ouest du détroit avec un trafic annuel de deux millions de passagers et de 7 Mt de...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous