Dans les ports néerlandais, les grèves sont rares et souvent très ponctuelles. Rotterdam reste le port où l’activisme syndical est le plus marqué. Mais même là, les conflits restent généralement confinés à l’échelle des entreprises concernées. Aux Pays-Bas, il n’y a pas de loi spécifique instaurant un monopole pour la manutention de marchandises. Ici, le travail n’est pas réservé aux seuls dockers. Le système de pools de travailleurs portuaires n’...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous