Depuis la fermeture de l’espace Schengen, vous avez, comme vos homologues, interrompu votre activité de transport de passagers, qui représente 80 % de votre chiffre d’affaires, pour vous concentrer sur le fret. Dans quel état économique Brittany Ferries sort-elle de cette crise? Jean-Marc Roué : La compagnie en sort plus qu’éprouvée, endettée et affaiblie! Après une fermeture totale des lignes passagers le 19 mars, il aura fallu attendre le 29 juin pour redémarrer. Nous avons dû pendant ces longs...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous