L'acier se plie face au Covid

La World Steel Association a publié ses perspectives à court terme pour 2020 et 2021. La demande d'acier se contractera de 6,4 % en 2020 mais la demande d'acier devrait se redresser dès 2021 avec augmentation de 3,8 %. La plasticité de l’économie chinoise devrait permettre à l’acier de ne pas rompre…

Embouteillage de sucre au Brésil

Les exportations brésiliennes de sucre explosent depuis le mois de mai. La Chine, empêtrée dans ses démêlés avec les États-Unis, cherche de nouvelles sources d'approvisionnement. L'offre du Brésil s'y prête d'autant plus que sa monnaie est faible et rend sa production particulièrement concurrentielle. L’attente des vraquiers s’allonge, amplifiée par la congestion des quais et la désorganisation des chargements.

L'ICS prend fait et cause pour les marins

Inquiète des alertes qui lui remontent, la Chambre internationale de la marine marchande rappelle les obligations des États envers les marins concernant les soins auxquels ils ont droit et leur accès aux ports. Elle a formalisé ses préconisations dans un guide adressé aux armements.

Zim démarre l'année en fanfare

Malgré une baisse de la demande mondiale, l'armateur israélien affiche des résultats meilleurs qu'il y a un an. L’entreprise a nettement amélioré son taux de fret, a réduit de moitié ses pertes et optimisé son exploitation.

La CFE-CGC des marins prône une relance plus sociale

La crise sanitaire a permis de renouer ou renforcer le dialogue social dans les compagnies. Le syndicat CFE-CGC Marine va plus loin encore et fait des propositions pour un plan de relance post-Covid prenant mieux en compte les navigants. Il demande notamment des mesures pour lutter contre le dumping social et renforcer la formation.

Bordeaux : l'effet coronavirus tombe sur avril

Après un mois d’avril impacté par les conséquences de la crise du Covid-19, l’activité reprend au Grand port maritime de Bordeaux et les salariés ont réintégré les ateliers. Quant aux trafics, hydrocarbures et vracs repartent à la hausse.

Le Pirée a pris la tête en Méditerranée en 2019

Depuis sa reprise en main par Cosco en 2016,​ le port grec a assaini sa situation financière et relancé son activité. Les trafics de 2019 le hissent à la première place en Méditerranée. Les investissements se poursuivent à un rythme soutenu, avec notamment la construction d’un nouveau terminal croisière.

Panama entre sécheresse et nouveaux travaux pharaoniques

L’isthme centraméricain subit une sécheresse qui menace le passage des navires entre océans Atlantique et Pacifique. Le lac Gatún approvisionne difficilement en eau les écluses du canal de Panama. Face à la baisse de son niveau, le nombre des navires en transit ainsi que le chargement ont été réduits et depuis février, une surtaxe leur est appliquée. À plus long terme, le pays cherche des solutions...

La pandémie impacte les importations de Hambourg

Le port allemand a enregistré, au cours du premier trimestre 2020, une baisse significative de son trafic maritime, principalement dans les vracs mais aussi dans les conteneurs. Les échanges avec l’hinterland ont moins souffert des effets de la crise sanitaire.

Hapag-Lloyd résiste au Covid-19

Malgré une progression de 4 % du volume transporté, les résultats financiers du transporteur allemand accusent un grand coup de faiblesse par rapport à l’an dernier. Hapag-Lloyd maintient néanmoins néanmoins ses prévisions pour 2020. Un optimisme assumé et justifié par la bonne tenue des tarifs de fret. La crise sanitaire et économique devrait cependant peser sur ses activités au second trimestre.

Pages