Arctic LNG 2
 : 
Après la Chine, le Japon investit dans le projet russe

À l’occasion du sommet du G20 qui s’est tenu à Osaka, la société japonaise Japan Arctic LNG B.V. a signé un accord avec le producteur de gaz russe Novatek pour une prise de participation de 10 % dans son projet gazier Arctic LNG-2 pour un montant de près de 3 Md$. Total avait déjà fait de même en mars, ainsi que la China National Offshore Oil Corp. (CNOOC) et la China National Petroleum Corp. (CNPC), via sa filiale CNODC, en juin.

CMA CGM : Et Rodolphe Saadé glisse subrepticement que ses navires de 15 000 EVP au GNL seront avitaillés à...

Il ne fallait pas perdre une miette des discours. En l'occurrence celui de Rodolphe Saadé. Le PDG de l'armement tricolore a annoncé à l'occasion du baptême de la « promotion Jacques Saadé » de l’ENSM dans ses murs et en présence de personnalités, dont une ministre et un sécrétaire d'État, que Total avitaillera ses 5 porte-conteneurs de 15 000 EVP en GNL et... à partir de Marseille-Fos.

Bourbon demande son placement en redressement judiciaire

Le groupe maritime spécialisé dans l'offshore n'avait pas pléthore d'issues suite à la demande de remboursement d’une partie de ses créanciers qui lui réclamaient 800 M$. La mise en redressement judiciaire était une option.

Bourbon : Des créanciers « forcent » le remboursement de 800 M$

Le conseil d’administration de Bourbon Corp. s’est réuni le 22 juillet pour prendre acte de la demande de certains de ses créanciers lui demandant le remboursement d’une partie de leurs créances. Le groupe demandé la suspension de sa cotation. Un épisode à lire à la lecture des événements des deux derniers mois.

Détroit d'Ormuz
 : 
Face à l'escalade des tensions, des réactions tous azimuts

Avec les événements du week-end dans le Golfe, le nombre de pétroliers ayant fait l’objet d’attaques ciblés dans cette région hautement stratégique pour le pétrole est désormais porté à six. En six semaines. Amalgamées avec les autres risques qui pèsent sur le transport maritime, en particulier les guerres commerciales, les tensions ajoutent à l'instabilité économique mondiale.

Oil & Gaz
 : 
La première incursion de DP World dans le secteur offshore

Si l’acquisition se finalise d’ici la fin de l’année, comme il est prévu, l’opérateur émirati portuaire mettra la main sur la totalité du capital de Topaz Energy and Marine, un prestataire de logistique marine auprès du secteur pétrolier, dont la flotte opère principalement dans le bassin de la mer Caspienne. Il a mandaté 8 banques pour lever le milliard d'euros nécessaires. La filiale manutention du fonds souverain Dubaï World ne fait plus mystère de sa volonté d’élargir grandement le champ de ses compétences.

Bourbon
 : 
Jacques de Chateauvieux reprend la barre

Le conseil d’administration de Bourbon réuni ce 28 juin, au cours duquel Jacques de Chateauvieux devait présenter les détails de son offre de restructuration, a validé des changements de gouvernance consacrant une reprise opérationnelle par celui qui était n'était plus « que » président du conseil d’administration depuis le 14 mars 2018, date à laquelle cette fonction avait été dissociée de la direction générale. Jacques de Chateauvieux redevient PDG ...

Bourbon
 : 
Les actionnaires historiques consolident leur pacte

Le spécialiste des services maritimes à l’offshore pétrolier, concerné depuis de longs mois dans un plan de restructuration de sa dette, annonce une prolongation du pacte d’actionnaires historiques, qui arrivait à expiration le 26 juin 2019, pour une durée de 5 ans supplémentaire. Le bloc de contrôle solidifie son assise...

Soutage GNL
 : 
Le FlexFueler001 Titan LNG a réalisé sa première opération à Rotterdam

La société néerlandaise a annoncé que son avitailleur Flex Fueler 001 GNL avait effectué sa première opération de soutage dans le port de Rotterdam pour le compte de Norlines, un client de longue date. « Nous sommes fiers que le Flex Fueler 001 soit opérationnel après qu'elle avoir terminé ses essais avec succès. Nous pouvons maintenant offrir un service de...

IMO 2020
 : 
Y aura-t-il du fuel dans les ports après Noël ?

Depuis que la date de mise en œuvre du règlement de l'OMI sur les carburants marins « désulfurisés » est connue, deux questions hantent les armateurs et propriétaires de flotte. Elles persistent à quelques mois seulement de l’entrée en vigueur le 1er janvier 2020.

Pages