Le HFO et VLSFO se livrent une véritable guerre des prix

L'écart de prix entre les carburants à basse et à haute teneur en soufre, le bien nommé Hi5, est désormais de 34 dollars par tonne dans le plus grand centre de soutage d'Europe, à Rotterdam. En quelques jours, il y a perdu 20 $. Le scrubber ne s’impose plus comme un investissement intéressant si les prix se stabilisent à ce niveau.

Les pays partenaires de l'Opep trouvent un arrangement

L'Opep+, qui réunit l'Opep et certains pays producteurs comme la Russie, ont convenu de réduire leur offre de pétrole de 10 millions de barils par jour. Cet accord met un terme provisoire à la bataille entre pays producteurs de pétrole alors que le marché subit le double choc de l’offre et de la demande. Bonne nouvelle pour les tankers ?

Transocean : 352 M$ de contrats depuis octobre

Basé à Genève mais opérant essentiellement aux États-Unis, le prestataire de services maritimes pour l’industrie pétrolière et gazière indique une amélioration du marché avec une valeur de 353 M$ de nouveaux contrats.

Quatre offres de reprise pour Bourbon

Le calendrier initial pour le dépôt des offres de reprise du groupe français de services maritimes pour l'offshore pétrolier et gazier, placé en redressement judiciaire depuis août, avait été fixé initialement au 4 novembre avant d'être repoussé au 20. Bourbon a annoncé que quatre offres de reprise avaient été déposées. Prochain échéance : leur examen le 10 décembre.

CMA CGM : Et Rodolphe Saadé glisse subrepticement que ses navires de 15 000 EVP au GNL seront avitaillés à...

Il ne fallait pas perdre une miette des discours. En l'occurrence celui de Rodolphe Saadé. Le PDG de l'armement tricolore a annoncé à l'occasion du baptême de la « promotion Jacques Saadé » de l’ENSM dans ses murs et en présence de personnalités, dont une ministre et un sécrétaire d'État, que Total avitaillera ses 5 porte-conteneurs de 15 000 EVP en GNL et... à partir de Marseille-Fos.

Bourbon demande son placement en redressement judiciaire

Le groupe maritime spécialisé dans l'offshore n'avait pas pléthore d'issues suite à la demande de remboursement d’une partie de ses créanciers qui lui réclamaient 800 M$. La mise en redressement judiciaire était une option.

Bourbon : Des créanciers « forcent » le remboursement de 800 M$

Le conseil d’administration de Bourbon Corp. s’est réuni le 22 juillet pour prendre acte de la demande de certains de ses créanciers lui demandant le remboursement d’une partie de leurs créances. Le groupe demandé la suspension de sa cotation. Un épisode à lire à la lecture des événements des deux derniers mois.

Détroit d'Ormuz
 : 
Face à l'escalade des tensions, des réactions tous azimuts

Avec les événements du week-end dans le Golfe, le nombre de pétroliers ayant fait l’objet d’attaques ciblés dans cette région hautement stratégique pour le pétrole est désormais porté à six. En six semaines. Amalgamées avec les autres risques qui pèsent sur le transport maritime, en particulier les guerres commerciales, les tensions ajoutent à l'instabilité économique mondiale.

Oil & Gaz
 : 
La première incursion de DP World dans le secteur offshore

Si l’acquisition se finalise d’ici la fin de l’année, comme il est prévu, l’opérateur émirati portuaire mettra la main sur la totalité du capital de Topaz Energy and Marine, un prestataire de logistique marine auprès du secteur pétrolier, dont la flotte opère principalement dans le bassin de la mer Caspienne. Il a mandaté 8 banques pour lever le milliard d'euros nécessaires. La filiale manutention du fonds souverain Dubaï World ne fait plus mystère de sa volonté d’élargir grandement le champ de ses compétences.

Pages