GNL
 : 
Total pourrait devenir le 4e fournisseur mondial de GNL

La compagnie pétrolière française a signé un accord avec Occidental Petroleum en vue de racheter pour 7,8 Md€ les actifs africains d'Anadarko. Selon l'issue des tractations entre Anadarko et Chevron, le groupe français renforcerait son influence en Afrique. Au-delà, le marché du GNL explose...

Stratégie
 : 
Vopak cède trois terminaux

L'exploitant de terminaux de stockage néerlandais Vopak concrétise sa stratégie de recentrage. Le groupe vient de céder trois terminaux d'entreposage de produits pétroliers à Algeciras, Amsterdam et Hambourg, au fonds d'investissement First State Investments. Une opération d'une valeur de 723 M€.

Environnement
 : 
Maersk annonce à son tour un test avec des biocarburants marins

Quelques jours après l'annonce de CMA CGM, Maersk annonce à son tour un projet pilote avec des biocarburants marins, qui serviront de carburant à un porte-conteneur de classe Triple-E entre Rotterdam et Shanghai. L'armateur danois revendique son côté pionnier. Jamais des biocarburants marins auraient été utilisés sur une route aussi longue.

Conjoncture
 : 
Les folles années du vrac sec

Finalement, le vrac sec, le segment de marchandises le plus scruté car considéré comme un thermomètre de l'économie mondiale, ne s'est jamais vraiment remis depuis dix ans. À l'époque, la Chine faisait tourner les hauts-fourneaux à plein régime. Alors que 2017 avait offert un bol d'air, 2018 fut terrible et ce début d'année n'offre aucun répit. Conjoncture et tendances.

Technique
 : 
Un avitailleur GNL à Anvers

Le soutage GNL s’effectuait jusqu’à présent au port d’Anvers grâce à un camion citerne. Barges et navires utilisant le GNL comme carburant pourront, dès 2020, s’approvisionner auprès d’un ponton spécifique.

Avitaillement des navires
 : 
Le GNL s'ancrerait-il ?

Coup sur coup, ces derniers jours, les armateurs ont mis en scène leur « bascule » en faveur du GNL. Hapag-Lloyd vient de procéder à la première conversion mondiale d'un grand porte-conteneur. CMA CGM a avitaillé pour la première fois un navire en ship-to-ship. Containership est la première compagnie à avoir mis en service un porte-conteneurs neuf au GNL en Europe... De quoi conforter le lobby Sea/LNG tandis que l'Europe sert de bailleur de fonds aux différents projets et que les pays subventionnent...Un changement de paradigme ?

GNL
 : 
Hapag-Lloyd convertit un premier navire au GNL ... comme convenu

Hapag-Lloyd va convertir un de ses navires au GNL et se revendique première compagnie maritime au monde à le faire sur un porte-conteneurs de 15 000 EVP. Ce n'est pas une annonce mais un confirmation. L'armateur allemand et n° 5 mondial du transport de conteneurs a sensiblement évolué sur ses choix pour se conformer à la réglementation sur la teneur en soufre des carburants marins. Hapag-Lloyd (234 navires dont 112 en propriété) a annoncé avoir signé un contrat de retrofit avec le chinois Hudon Hondhoa...

Conjoncture
 : 
Les perspectives prometteuses du transport de GNL

Le marché du transport maritime de GNL devrait bénéficier de perspectives positives, confortée par la soif mondiale pour des carburants plus propres et des taux au comptant qui ont été au plus haut le dernier trimestre de 2018.

GNL
 : 
L'Australie devient le premier exportateur mondial de GNL

Pour la première fois, l'Australie a dépassé le Qatar parmi les premiers exportateurs mondiaux de gaz naturel liquéfié (GNL). Toutefois, le Qatar devrait vite retrouver sa place en raison de divers investissements. L'AIE prévoit que le Qatar, les États-Unis et l'Australie approvisionneront près des deux tiers du marché mondial du GNL d'ici 2023.

Pages