Gazocean pourrait passer dans le giron de NYK

Le comité social et économique de la filiale de Total avait été informé fin août d'un projet de cession des parts détenues par le groupe pétrolier français à l'armement japonais NYK. Le CSE a rendu un avis mitigé ce 14 octobre. Le projet est à l’ordre du jour du conseil d’administration prévu ce 16 octobre.

Hapag-Lloyd envoie les premiers signaux de solidité

Moody's suit les traces de S&P et relève la notation de crédit de Hapag-Lloyd à un niveau jamais atteint depuis qu’elle est analysée. La compagnie allemande vient de publier des chiffres préliminaires de son troisième trimestre, encore plus élevés qu’au deuxième. Elle envoie les premiers signaux positifs. L’ensemble du secteur devrait s’inscrire dans le même sillon.

OMI : Geneviève Jean Van Rossum reconnaît que les négociations vont être ardues

La représentante permanente de la France à l’OMI ne s’en cache pas. Compte tenu des échéances et des conditions de travail, les négociations entre les États membres et autres parties prenantes sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre risquent d’être compliquées. La réunion du groupe de travail technique se tiendra la semaine prochaine, dans la perspective de celle du Comité de protection de l'environnement marin de l’OMI prévue, elle, mi-novembre.

Les raisons de la reprise soudaine du transport maritime

« L'année 2020 restera dans les mémoires comme l'une des plus étranges pour le transport maritime par conteneurs » , pose le cabinet d’analystes Alphaliner. Le retournement de situation est saisissant. Il y a encore quelques semaines, les perspectives les plus sombres cueillaient les exploitants et propriétaires de flotte, encore assommés par la fièvre du Covid. La demande de navires atteint désormais des sommets alors que la deuxième vague tant redoutée n’est plus une option.

CMA CGM saisit le bon moment pour refinancer sa dette

Le numéro 4 mondial du transport maritime de conteneurs profite de la vigueur des marchés maritimes pour émettre un nouvel emprunt obligataire d'environ 525 M€, qui se substituera à d'autres dettes arrivant à échéance en janvier 2021.

MSC opère la première cargaison entre les Émirats Arabes Unis et Israël

Le porte-conteneurs MSC Paris est arrivé en Israël avec la toute première cargaison transportée directement entre les Émirats arabes unis et l'État juif. Une opération qualifiée d’historique. Ce n'est pas la première fois qu'un navire de MSC visite le port mais c'est bien la première fois qu’un service direct connecte les ports d'Abou Dabi et...

Un record de chargement pour le CMA CGM Jacques Saadé

20 723 C’est le nombre de conteneurs pleins chargés à bord du CMA CGM Jacques Saadé , la tête de série des neuf porte-conteneurs de 23 000 EVP propulsés au GNL. Une performance réalisée au départ de Singapour le lundi 12 octobre. Entré en flotte le 22 septembre dernier, le nouveau fleuron de CMA CGM effectue actuellement sa première rotation sur la ligne embl...

Maersk annonce la suppression de 2 000 postes et réajuste ses bénéfices

Le leader mondial du transport maritime de conteneurs a annoncé la suppression de 2 000 postes dans le cadre d’une restructuration interne à grande échelle mais revoit à la hausse ses prévisions de bénéfices pour l'année 2020. Les volumes ont rebondi plus vite que prévu. Les coûts sont sous contrôle. Les taux de fret sont portés par la forte demande, indique le danois.

Vers un réseau mondial de fourniture de GNL aux navires

La compagnie pétrolière finlandaise Gasum , propriété de l'État, et Pavilion Energy , groupe singapourien qui commercialise et distribue du gaz naturel, s'associent pour développer une chaîne d’approvisionnement en carburant GNL en Europe et en Asie. Ils entendent compléter le maillage par des partenariats.

Le vrac sec gagné à son tour par la fièvre des taux

Après les conteneurs, d’autres feux passent au vert. Le vrac sec connaît à son tour un rebond. Les tarifs des capesize atteignent de sommets. Dans ce secteur, où les taux sont rompus aux brusques mouvements de roulis, la question demeure : la vigueur des tarifs sera-t-elle éphémère ?

Pages