Clap de fin pour les géants de HMM

Conformément au plan de livraison, le 12e megamax de la compagnie sud-coréenne, le HMM Saint-Pétersbourg , a été livré le 13 septembre. En pleine crise, le transporteur, membre de THE Alliance, aura mis sur un marché qui n’en veut pas près de 290 000 EVP. Et pourtant, le transporteur revendique un taux moyen de chargement de 19 000 EVP.

Sur la Corse, navigation à vue

La saison estivale achevée, les compagnies maritimes desservant la Corse, les Baléares et l’Italie depuis le continent français navigueront à vue cet automne. Compte tenu de la dégradation du contexte sanitaire et des réglementations hétérogènes selon les États, les réservations se font au dernier moment obligeant les armateurs à une réactivité de chaque instant afin d’ajuster leur flotte en fonction de la demande.

SeaOwl a reçu le permis pour télé-opérer à distance des navires

La société française de services maritimes va pouvoir tester la technologie de pilotage à distance qu’elle entend commercialiser, à partir de 2023, pour des navires électriques spécialisés dans le support aux parcs éoliens notamment.

UE : une semaine cruciale pour les émissions du transport maritime

Le Parlement européen a entamé le 14 septembre les débats sur la réduction des émissions de CO2 dans le transport maritime. Dans ce processus parlementaire, il sera surtout question de l’intégration du secteur dans le système européen d'échange de quotas d'émission de l'UE. Avec la crainte sous-jacente que l’Europe fixe des objectifs plus ambitieux que ceux de l’OMI.

Mobilisation française autour du ferry

Une pétition. Des courriers adressés au Premier Ministre. Des appels sur les réseaux sociaux… Alors qu’Annick Girardin a annoncé le 11 septembre qu'elle allait rencontrer le 15 septembre les représentants de Brittany Ferries et de DFDS, la mobilisation redouble pour attirer l’attention sur les difficultés du ferry français.

Les transporteurs de la ligne régulière convoqués par le ministère chinois des Transports

Les compagnies ont été contraintes de s’expliquer sur leur offre et leur prix. À l’instar de la Federal Maritime Commission des États-Unis (FMC), le ministère chinois des Transports a rencontré les principaux transporteurs de la ligne régulière. Parmi les points abordés, fixation des prix et gestion des capacités dans le transpacifique.​

Ces quelques sujets environnementaux qui appellent la vigilance des armateurs

Focalisées sur les premières réglementations destinées à soutenir les objectifs de réduction des gaz à effet de serre de l'OMI, les compagnies de transport maritime pourraient passer à côté d’autres obstacles réglementaires à échéance plus proche. Dans une nouvelle publication, DNV GL pointe les « endroits » où le transport maritime peut s'attendre à être touché par de nouvelles exigences. Des normes locales plus strictes et une complexité accrue, promet la société de classification.

La conversion du Sajir au GNL a démarré

En léger décalé par rapport à son planning, les travaux de conversion du Sajir, l'un des 17 navires que Hapag-LLoyd entend propulser au GNL, ont démarré sur le chantier chinois Huarun Dadong Dockyard à Shanghai. Ouverture de la voie au retrofit de grands porte-conteneurs.

Ce que révèle la crise du Maersk Etienne

Le pétrolier Maersk Etienne , battant pavillon danois, est bloqué en mer depuis près d'un mois en raison de l’absence de solutions pour les 27 migrants que le navire a sauvés des eaux tunisiennes au début du mois d'août. Au-delà, de l’absence de réponse politique, un navire marchand sert de relais aux navires des ONG. Fin août, plus de 400 migrants et réfugiés secourus se trouvaient à bord de trois navires en Méditerranée centrale.​ Une situation qui se banalise.

Pages