Fincantieri : un chiffre d'affaires en perte de 16 % au premier semestre

Sans surprise, le constructeur naval italien n’a pas été épargné par la crise sanitaire qui a muté en choc économique. Il pouvait en être difficilement autrement au regard de la suspension totale de ses activités et de son redémarrage très progressif ensuite. Pour autant, au 30 juin, il n’avait pas enregistré d’annulation de commandes alors qu’il est particulièrement exposé au secteur de la croisière.

Scrubbers : Le retour sur investissement s'allonge

L’écart de coût entre le fuel à basse teneur en soufre (VLSFO) et le fuel lourd IFO380 est resté stable autour de 100 à 50 $ la tonne en dépit de la remontée des cours du brut. Cet indicateur est un des facteurs qui conditionne le sort des scrubbers, ces pièges à fumées des gaz d’échappement qui permettent de continuer à employer du fuel à haute teneur en soufre.

Le carnet de commandes des porte-conteneurs au plus bas en juillet

Le carnet de commandes de porte-conteneurs, considéré en pourcentage de la flotte mondiale, a atteint en juillet un creux historique. Selon les données d'Alphaliner, le ratio carnet de commandes/flotte n'est plus que de 9,4 %, soit 2,21 MEVP.

DFDS envisage de supprimer 142 postes en France

Affectée par les conséquences de la crise sanitaire, qui a assigné à quai une partie de sa flotte, la compagnie de ferry danoise avait annoncé le 29 juin dernier plusieurs mesures de réduction des coûts. DFDS avait alors anticipé un impact sur environ 650 emplois dans l’ensemble du groupe. Elle confirme aujourd’hui. 142 postes à Calais et Dieppe sont concernés.

Croisières : Les premiers cas détectés au Covid après la reprise

La Norvège a décidé le 3 août d’interdire aux paquebots de plus de 100 personnes de débarquer leurs passagers dans ses ports après la découverte d’un foyer de contamination au coronavirus sur un navire dans le port de Tromsø. Le 1er août, un cas suspect avait été détecté à bord du Paul Gauguin, un des fleurons de la compagnie éponyme que la société française Ponant avait acquise il y a un an.

ECSA : La taxation carbone ne passe pas

Alors que le plan de relance de 750 Md€ sur lequel les dirigeants de l'UE se sont mis d'accord doit être examiné par le Parlement, l’association représentant les armateurs au niveau européen flèche les priorités pour le secteur. Et exprime ses préoccupations quant à son intégration dans le système européen d’échanges de quotas.

Brittany Ferries étoffe encore son offre de fret vers l'Irlande et l'Espagne

Dans le contexte du Brexit, la compagnie bretonne a fait de l'Irlande et de l'Espagne les parties prenantes de sa stratégie de développement du fret. Après avoir testé pendant deux ans l’opportunité d’une offre sur ces destinations, elle ajuste ses propositions. Un second business pour celle qui avait fait des liaisons régulières avec l’Angleterre son fonds de commerce.

Evergreen réceptionne le 10e des 28 Bangkomax commandés

Evergreen a pris livraison du Ever Cheer , la dixième unité affectée aux routes intra-asiatiques. Le transporteur taïwanais est engagé dans un programme de construction de 28 porte-conteneurs dit bangkomax. D’une capacité de 1 809 EVP, le Ever Cheer vient d’être livré par Hyundai Mipo, la cinquième unité de la série confiée au chantier naval sud-coréen. Comme pour l’ensemble du programme confié à chantiers navals en Corée, au Japon et en Chine, il sera affrét...

MPC Container Ships échappe au dépôt de bilan en se recapitalisant

MPC Container est parvenu aux termes de son marathon pour résoudre ses problèmes de trésorerie à moyen terme. Craignant le dépôt de bilan, le propriétaire norvégien de feeders avait annoncé en juin une levée de fonds. Cotée à Oslo, la maison-mère MPC capital vient par ailleurs de vendre 50 % des parts qu’elle détenait dans la société de gestion de navires Ahrenkiel Steamship à son compatriote Wilhelmsen Ship Management.

Pages