Relève d'équipage : Le maritime et l'aérien font cause commune

L’ICS, la Chambre internationale de la marine marchande, et l'IATA, l’Association internationale du transport aérien, font pression sur les gouvernements pour qu’ils facilitent les vols… des marins. Les mesures de lutte contre la propagation, qui limitent les liaisons aériennes et cloisonnent les ports, sont devenues de véritables entraves pour les gens de mer, dans l’impossibilité d’embarquer ou de débarquer des navires. Convergence vers des ports et/ou des aéroports érigés en hubs pour marins.

Covid-19 : Des décrets publiés, des recommandations émises

Dans le cadre de la lutte contre le virus, les dispositions relatives au transport maritime ont été précisées dans plusieurs décrets en France. Le dialogue entre les représentants professionnels et sociaux et les pouvoirs publics se poursuit. Au niveau international, le régulateur du transport maritime a publié une série de recommandations à l’intention des États membres pour que les gens de mer et personnels portuaires obtiennent un statut particulier.

La flotte de commerce française s’étoffe un peu au premier semestre 2019

Durant les six premiers mois de l’année, onze navires supplémentaires ont rejoint le pavillon national et quatre ont déserté. Cette croissance est une première en 2019, le bataillon tricolore ayant perdu 20 % de ses effectifs en une décennie.​