[Enquête] Covid-19 : Le fret en situation de « force majeure » généralisée

L’économie chinoise en quarantaine, la production mondiale doit gérer la mise en apnée. Le premier importateur mondial de matières premières, destinataire des exportations pour une trentaine de pays voire l’unique exportateur pour certains secteurs industriels donne du fil à retordre à la supply chain et au transport maritime, qui réagit différemment selon les segments.

Affrètement
 : 
Faute de grives, on mange des merles

C’est la loi de l’offre et la demande. Hyperactivité pour les uns, sous-emploi pour les autres. Des lignes de front se dessinent très clairement sur l’affrètement de porte-conteneurs. Reste à savoir comment le marché va observer les 53 méga porte-conteneurs qui vont être livrés cette année. Il faudra un acte de funambule pour les digérer.

IMO 2020
 : 
Le couple HFO-scrubbers a la cote

Pas aventuriers, les propriétaires de flotte ? Ni le GNL ni le carburant à 0,5 % ne sont parvenus à cette heure à les convaincre vraiment. Pour se conformer à la future réglementation traquant le soufre dans les carburants, ils ont opté pour ce qu’ils connaissent déjà. En espérant que leurs spéculations s’avèrent les bonnes.

Alphaliner : Nouvelle alerte sur l'IMO 2020

Compte tenu du grand nombre de navires à équiper de scrubbers et du nombre limité de créneaux disponibles dans les chantiers avant la date fatidique du 1er janvier 2020, Alphaliner estime que moins de la moitié seront à jour le moment échéant...

Alphaliner
 : 
Le stress de surcapacité sur la route Asie - Europe ?

Le retrait de gros-porteurs de la route Asie-Europe pour les positionner sur d'autres voies commerciales est interprété par certains analystes du marché comme des signes annonciateurs d'une offre qui serait déjà excédentaire. Si les compagnies trouvent quand même le moyen de remplir leur Megamax, des lignes de stress apparaissent, alertent-ils.