Golden Week : le passage du gué

Sans les blank sailing annoncés en prévision de la baisse attendue de la demande avant et après la Golden Week du 1er au 7 octobre, l'augmentation de la capacité offerte sur la route entre l’Asie et les côtes nord-américaines serait réelle. Or la planète étant logée à la même enseigne de la récession, ils sont peu nombreux à croire au maintien des taux de fret à un niveau élevé. À moins que les transporteurs ne s'engagent à nouveau à réduire la capacité...

Le carnet de commandes des porte-conteneurs au plus bas en juillet

Le carnet de commandes de porte-conteneurs, considéré en pourcentage de la flotte mondiale, a atteint en juillet un creux historique. Selon les données d'Alphaliner, le ratio carnet de commandes/flotte n'est plus que de 9,4 %, soit 2,21 MEVP.

Entre prudence et fébrilité, les armateurs hésitent à relancer la machine

Les porte-conteneurs sans emploi ont poursuivi leur ascension, établissant un nouveau record historique de 551 unités pour 2,72 MEVP au 25 mai, soit 11,6 % de la capacité de la flotte mondiale. Les deux partenaires de l’alliance 2M, Maersk et MSC, sont les plus actifs dans l’inactivité avec 854 000 EVP retirés du marché.

L'ITF invite les pouvoirs publics à ne pas renflouer un secteur endetté

Dans un nouveau rapport, l’International Forum of transport, qui coordonne les travaux sur les ports et le transport maritime pour l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), expose les nombreuses raisons pour lesquelles il serait inconsidéré de transférer sur le secteur public une partie de la dette des transporteurs maritimes.

[Acte 1] Les alliances restreignent drastiquement leurs services

La baisse de la demande oblige les transporteurs maritimes à multiplier les annulations de départs. La semaine dernière, le nombre de voyages supprimés est passé de 2 à 45 sur les principales routes. Ces suspensions s’ajoutent à une centaines de rotations déjà retirées du marché depuis le début de l’année. Et ce n’est qu’un début. La plupart des alliances sursoient à de nombreuses traversées notamment sur la route entre l'Asie et l'Europe. Alphaliner en détaille le contenu.

Covid-19 : Le fret en situation de « force majeure » généralisée

L’économie chinoise en quarantaine, la production mondiale doit gérer la mise en apnée. Le premier importateur mondial de matières premières, destinataire des exportations pour une trentaine de pays voire l’unique exportateur pour certains secteurs industriels donne du fil à retordre à la supply chain et au transport maritime, qui réagit différemment selon les segments.

Affrètement
 : 
Faute de grives, on mange des merles

C’est la loi de l’offre et la demande. Hyperactivité pour les uns, sous-emploi pour les autres. Des lignes de front se dessinent très clairement sur l’affrètement de porte-conteneurs. Reste à savoir comment le marché va observer les 53 méga porte-conteneurs qui vont être livrés cette année. Il faudra un acte de funambule pour les digérer.

IMO 2020
 : 
Le couple HFO-scrubbers a la cote

Pas aventuriers, les propriétaires de flotte ? Ni le GNL ni le carburant à 0,5 % ne sont parvenus à cette heure à les convaincre vraiment. Pour se conformer à la future réglementation traquant le soufre dans les carburants, ils ont opté pour ce qu’ils connaissent déjà. En espérant que leurs spéculations s’avèrent les bonnes.

Alphaliner : Nouvelle alerte sur l'IMO 2020

Compte tenu du grand nombre de navires à équiper de scrubbers et du nombre limité de créneaux disponibles dans les chantiers avant la date fatidique du 1er janvier 2020, Alphaliner estime que moins de la moitié seront à jour le moment échéant...

Pages