Nouvelle opération « Ports morts » le 6 février pour 24 h

Les Grands Ports maritimes français sont de nouveau visés ce 6 février par une opération « ports morts » à l’appel de la FNPD-CGT pour 24 heures. Elle consacre le 14e jour de « ports morts », depuis le 5 décembre. Le secr...

Réforme des retraites/blocages portuaires : Pourquoi Dunkerque n'a (presque) pas fait grève ?

Alors que la plupart des Grands Ports maritimes français ont fonctionné en pointillé en décembre et janvier en raison des mouvements sociaux engendrés par des raisons exogènes aux ports, Dunkerque a été relativement épargné. Une singularité qui a surpris et continue d’interroger. Un dialogue social plus mature ? La conscientisation d’une menace directe en raison de la proximité belge ? Une exception française en héritage de la réforme portuaire de 1992 ?

Réforme des retraites
 : 
Nouvelle opération « Ports morts »

Au 41e jour de grève, les ports et l’ensemble de la chaîne logistique demeurent les otages d’un projet de réforme des retraites sur lequel ils n’ont aucune prise. Une situation ubuesque qui commence à peser et à coûter. Les syndicats patronaux en appellent à nouveau à la responsabilité des pouvoirs publics et actionnent le levier du portefeuille. Ils exigent des défraiements et des mesures spécifiques de soutien.

Réforme des retraites/ Blocage des ports
 : 
Thibaut San Galli, Nestlé Waters : « Tout devient trop compliqué et trop cher »

De guerre lasse. La patience des usagers des ports atteint son seuil limite. Perte de visibilité de la chaîne logistique, conteneurs déroutés hors de France, surcoûts engendrés par le réacheminement par camions vers le port initial…les chargeurs et entreprises de transport routier envisagent aussi de déserter les ports français.