Brésil : exit l'éthanol, retour au sucre... et à l'embouteillage des ports

Les véhicules brésiliens à l’arrêt, l'industrie sucrière abandonne l'éthanol pour le saccharose. En la quasi absence des autres pays producteurs sur un marché en déconfiture, le Brésil fournit Amérique du nord, Asie et pays arabes et pointe son nez en Afrique. Ce qui provoque de longues attentes des cargos dans ses ports.