Calais : Une année « chahutée » dans le contexte du Brexit

Les inconnues encadrant le retrait du Royaume-Uni de l’UE et la conjoncture économique britannique morose ont contrarié les trafics transmanche du port de Calais, qui conserve toutefois sa part de marché. L’intermodal ferroviaire performe. Le chantier d’extension du port entame sa dernière ligne droite avant la mise en service de trois nouveaux postes à quai début 2021.

P&O lance une ligne Calais-Tilbury

L'armateur P&O va lancer courant septembre une nouvelle ligne maritime fret qui assurera une rotation quotidienne entre les ports de Calais et Tilbury, avant-port de Londres. La compagnie britannique (groupe DP World) affrétera un navire d’une capacité de 100 unit...

Réglementation
 : 
Le casse-tête de l'inspection des navires après le Brexit

Comment l'inspection des navires va-t-elle se gérer en Grande-Bretagne, une fois le Brexit effectif ? Les sociétés de classification actuellement agréées par cet État membre pourront-elles continuer d'opérer ? Le Conseil de l’UE et le Parlement européen sont parvenus à un accord provisoire sur la question. Par ailleurs, les deux institutions ont entamé les négociations visant à corriger l'exclusion des ports français dans la desserte de l’Irlande.

Brexit
 : 
Pourquoi P&O Ferries (a)bat le pavillon britannique

Est-ce l’amorce d’une longue liste à se désengager du Royaume-Uni ? P&O Ferries passe la totalité de ses navires opérant entre Calais et Douvres sous pavillon chypriote connu pour sa fiscalité plus avantageuse. Des raisons opérationnelles invoquées qui divisent les parties prenantes. Car la sortie du Royaume-Uni de l'UE offre aussi des avantages fiscaux.

Transmanche
 : 
Pourquoi la fluidité est devenue une obsession

La table ronde sur la compétitivité des ports maritimes organisée fin décembre au Sénat par la Commission de l'aménagement du territoire et du développement durable, e n présence des présidents de l'Union des ports de France, de la commission transports et mobilité de régions de France, d'Armateurs de France, et de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer​, a été accaparée par le Brexit. Des échanges vifs.