Conteneur : le grand vide

Avec ampleur et dans la précipitation. La baisse de la demande oblige les transporteurs maritimes à multiplier les annulations de départs, mais à une échelle et à une vitesse inégalées. La semaine dernière, le nombre de voyages supprimés est passé de 2 à 45 sur les principales routes. Inquiétant.

Alliances maritimes : La Commission européenne confirme leur pertinence

La commissaire européenne à la concurrence, la danoise Margrethe Vestager, a approuvé ce 24 mars le renouvellement, à compter du 1 er avril 2020, du règlement d'exemption par catégorie jusqu'au 25 avril 2024. Ce règlement européen, qui suscite tant de passions, permet aux compagnies maritimes, réunies en alliances ou consortia, dont la part de marché est inférieure à 30 %, de déroger aux règles de concurrence qui prévalent en principe au sein de l’UE.

Résultats financiers : CMA CGM a retrouvé en 2019 de la marge opérationnelle

Le n° 4 mondial du transport maritime de conteneurs a terminé l'année 2019 avec un résultat net en perte de 229 M$ et des dettes s'élevant à près de 18 Md$. Si l’acquisition de l’ex-commissionnaire de transport suisse leste le groupe français, la norme comptable IFRS16 biaise grandement ses résultats. Pour autant, CMA CGM est confiante sur sa capacité à retrouver dès cette année des marges de manœuvre financières.

Bordeaux : Le trafic 2019 sous la barre des 7 Mt

Les années « difficiles » s’enchaînent sur le port de Bordeaux. Depuis 2013, où le trafic dépassait les 9 Mt, les flux de marchandises ne cessent de décroître passant sous la barre des 8 Mt en 2016 puis sous celle des 7 Mt en 2019. En cause, la baisse structurelle sur les exports de céréales et les imports de produits raffinés.

Covid-19 : La délicate situation du reefer

La mise sous cloche de l’activité économique chinoise et la reprise lente des personnels dans les ports ne sont pas sans poser quelques problèmes techniques pour le déchargement de la marchandise. Fret sensible par excellence, le transport conteneurisé sous froid est particulièrement impacté. Non sans répercussions financières et juridiques.

CMA CGM et Energy Observer s’associent en faveur de l'hydrogène

La plateforme expérimentale des énergies de demain qui parcourt le monde avec un navire-laboratoire à l’hydrogène, autonome en eau et en énergie , a trouvé un nouveau partenaire avec l’armateur français de conteneurs, lui-même tr...

La coentreprise entre CIMC Neocontainer et CMA CGM autorisée

La Commission européenne a approuvé la création d’une coentreprise entre le transporteur français de conteneurs et la société de logistique chinoise, qui fait partie du groupe CIMC, dans le port de Tianjin en Chine. Bruxelles, qui a examiné le...

Le Douce France, de retour chez Marfret

Marfret a été livré par le chantier naval chinois Jiangsu Yangzijiang Shipbuilding d’un nouveau porte-conteneur, spécifiquement conçu pour être exploité sur un service au départ de l’Europe du Nord vers la Guyane que la compagnie marseillaise opère avec sa compatriote CMA CGM. Baptisé Douce France, du nom du premier navire qui a lancé la compagnie marseillaise dans les années 50, il est symptomatique des évolutions de ces lignes qui chargent les fruits en sortie du Brésil.

Pages