Covid-19 : Hambourg et Rotterdam, les plus exposés en Europe

Theo Notteboom, professeur en économie et gestion portuaire et maritime à l’Université de Shanghai, a analysé le degré de vulnérabilité des ports européens face à la baisse des volumes portuaires chinois selon plusieurs scénarios.

Covid-19 : Le pétrole en apnée

La mise sous cloche de l’économie chinoise a eu pour effet quasi immédiat de perturber la chaîne de production mondiale et de mettre la demande mondiale de pétrole sous pression.

Les croisiéristes désertent aussi Singapour

Annulations en cascade chez les croisiéristes qui ne font pas dans la demi-mesure Royal Caribbean a annulé les deux croisières du Quantum of the Seas qui devaient débuter à Singapour le 15 et le 24 février. Le Queen Mary 2 de Cunard ne s’y arrê...

Rotterdam freiné par le ralentissement économique en 2019

Le ralentissement de l’économie mondiale et du commerce international a contrarié l’essor du port néerlandais en 2019. Même s’il enregistre un nouveau record, la progression des volumes par rapport à 2018 a été minimale. Dans le secteur-clef des conteneurs, Rotterdam voit son avance sur Anvers se réduire.

Covid-19 : Le fret en situation de « force majeure » généralisée

L’économie chinoise en quarantaine, la production mondiale doit gérer la mise en apnée. Le premier importateur mondial de matières premières, destinataire des exportations pour une trentaine de pays voire l’unique exportateur pour certains secteurs industriels donne du fil à retordre à la supply chain et au transport maritime, qui réagit différemment selon les segments.

Coronavirus : Choc sur la demande de pétrole

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et la Russie pourraient envisager d’accentuer leurs baisses de production pour tenter de stopper la chute des cours provoquée par les inquiétudes liées à l'épidémie du nouveau...

Coronavirus : Les paquebots interdits à Taïwan

Effrayées par la multiplication des cas de coronavirus à bord du Diamond Princess , le paquebot en quarantaine au large de Yokohama, les autorités sanitaires taïwanaises ont décidé d’interdire à compter du 7 février, toutes escales de...

Coronavirus : La supply chain déploie des mesures tous azimuts

Les conteneurs s’accumulent en Corée. Les ports chinois renoncent à leurs frais de stockage. Les transporteurs maritimes déploient des mesures sanitaires. Les prix spot du GNL en Asie atteignent des niveaux records. La croisière fait l’objet du nouvelle opération de confinement. Les ports mettent en oeuvre des restrictions…

Coronavirus : Le transport maritime se met en alerte

Quand le géant économique de la planète va-t-il reprendre le travail ? C’est la question qui hante actuellement les industriels et les transporteurs maritimes. L’économie mise au chômage en Chine, afin d’éviter toute propagation du virus, produit ses premiers effets indésirables. Les chantiers navals prennent du retard à un moment de sur-sollicitation. Les transporteurs du vrac, fortement tributaires de la vigueur des importations chinoises, s’inquiètent du ralentissement généralisé de la production industrielle.

Le trafic maritime encore peu affecté par le coronavirus

Si le trafic des ferries et autres navires de passagers a été gelé, aucune restriction n’a officiellement été imposée à la marine marchande. Cependant, des témoignages font état d’interdiction d’accoster à Huanggang. Le recul l’activité affecte, pour l’heure, le trafic fluvial mais c’est surtout la croisière qui a le plus à perdre.