Baisse de trafic à Marseille, qui progresse néanmoins sur les conteneurs

Hausse des trafics de produits chimiques et de GNL et progression de l’activité conteneurisée : les trafics cibles du port phocéen progressent, mais ne compensent que partiellement la chute des vracs. Le cap des 100 Mt, si tant est qu’il veuille signifier quelque chose, reste un idéal fantasmé. Ses 1,5 MEVP ne lui permettent pas de jouer dans la cour des grands ports conteneurisés européens.

Les croisiéristes désertent aussi Singapour

Annulations en cascade chez les croisiéristes qui ne font pas dans la demi-mesure Royal Caribbean a annulé les deux croisières du Quantum of the Seas qui devaient débuter à Singapour le 15 et le 24 février. Le Queen Mary 2 de Cunard ne s’y arrê...

Coronavirus : Les paquebots interdits à Taïwan

Effrayées par la multiplication des cas de coronavirus à bord du Diamond Princess , le paquebot en quarantaine au large de Yokohama, les autorités sanitaires taïwanaises ont décidé d’interdire à compter du 7 février, toutes escales de...

Coronavirus : La supply chain déploie des mesures tous azimuts

Les conteneurs s’accumulent en Corée. Les ports chinois renoncent à leurs frais de stockage. Les transporteurs maritimes déploient des mesures sanitaires. Les prix spot du GNL en Asie atteignent des niveaux records. La croisière fait l’objet du nouvelle opération de confinement. Les ports mettent en oeuvre des restrictions…

Fincantieri livre le Sky Princess

Fincantieri a livré le 15 octobre le Sky Princess , le quatrième navire de la classe Medallion construit pour Princess Cruises au sein de son chantier naval de Monfalcone . Le nouveau navire de 145 000 tonnes de jauge brute peut accueillir 4 610 passagers dans 1 830 cabines avec 1 411...

Ponant accueille Le Bougainville dans sa flotte

La compagnie spécialisée dans les croisières d'expédition (polaire et tropicale) vient d'accueillir dans sa flotte Le Bougainville conformément au planning de livraison.

Haropa
 : 
"Un record historique sur l'hinterland"

Les ports du bassin de Seine - Le Havre, Rouen et Paris -, viennent de communiquer les trafics enregistrés au cours du premier semestre 2018. Stabilité globale mais entre les lignes, des raisons pour le trio portuaire de se réjouir : " un record historique sur l’hinterland".