DFDS satisfait de son 2e trimestre

Malgré une baisse importante de ses recettes et des résultats en pertes, la compagnie maritime danoise se satisfait de son deuxième trimestre et prévoit une année moins délicate que prévu. L'amélioration des perspectives ne permettra pas pour autant d’éviter les licenciements prévus.

DFDS envisage de supprimer 142 postes en France

Affectée par les conséquences de la crise sanitaire, qui a assigné à quai une partie de sa flotte, la compagnie de ferry danoise avait annoncé le 29 juin dernier plusieurs mesures de réduction des coûts. DFDS avait alors anticipé un impact sur environ 650 emplois dans l’ensemble du groupe. Elle confirme aujourd’hui. 142 postes à Calais et Dieppe sont concernés.

Stena Line lance la construction de deux nouveaux E-Flexer

La compagnie suédoise de ferries lance officiellement la construction de ses deux E-Flexer commandés en 2018 au chantier naval chinois Weihai. Les navires doivent être livrés en 2022. Stena témoigne ainsi de sa confiance dans une croissance et une demande sans accroc.

Les plans sociaux se multiplient dans le ferry européen

Après Stena et P&O Ferry, DFDS a annoncé le licenciement de 650 personnes dans le cadre d’un programme de réduction des coûts qui vise à réaliser plus de 30 M€ d’économies. Les mesures de confinement et la fermeture de l’espace Schengen coûtent très cher au ferry...

En attendant la reprise des liaisons, Sète engrange les investissements

Après avoir accusé une baisse de 70 % du nombre d'escales au pic du confinement, le port de Sète accompagne la reprise progressive de ses trafics vers la Turquie et le Maroc. Et signe avec le groupe Cat une convention long terme pour l'occupation, sur 18 ha, d'une activité de stockage de véhicules neufs...

DFDS met 12 navires au mouillage

Le fret et la logistique, qui génèrent 84 % des revenus de la compagnie, a permis de limiter l’impact du Covid sur ses revenus trimestriels. Mais l’absence de visibilité pèse sur l’entreprise, qui a mis douze de ses navires au mouillage. DFDS a initié en outre un plan de réduction des coûts pour se prémunir des incertitudes du moment. L’armateur danois a fait part de ses revenus trimestriels, qui se maintiennent au regard des circonstances éprouvantes pour les opérateurs du ferry . Des ré...

Conteneur : le grand vide

Avec ampleur et dans la précipitation. La baisse de la demande oblige les transporteurs maritimes à multiplier les annulations de départs, mais à une échelle et à une vitesse inégalées. La semaine dernière, le nombre de voyages supprimés est passé de 2 à 45 sur les principales routes. Inquiétant.

Confinement : Les ports belges doivent réduire la cadence

Les mesures drastiques prises par le gouvernement belge pour enrayer la propagation du Covid 19 ont de sérieuses et coûteuses conséquences sur le plan économique. Toutes les dispositions sont prises pour assurer en toute sécurité le maintien des activités essentielles, ce qui concerne d’abord les ports d’Anvers, Zeebrugge et Gand. Mais la baisse d’activité se fait d’ores et déjà ressentir.

P&O Ferries bascule sur le fret et met au chômage 1 100 personnes

Après avoir mis en œuvre des mesures de premier niveau pour limiter la propagation du virus, la compagnie britannique franchit un autre cap. Elle a annoncé ce 27 mars qu’elle allait donner la priorité au fret, limiter le transport de passagers aux cas d’absolue nécessité et met au chômage plus de 1 000 personnes. Pour l’heure, les autres compagnies opérant du Royaume-Uni se sont contentées de suivre des consignes de sécurité sanitaire sans annulations de traversées.

Stena annonce 950 suppressions d'emplois

En raison des restrictions de voyage imposées par plusieurs pays, les opérateurs de transport de passagers ont enregistré une baisse drastique des réservations de voyages. La compagnie de ferries, basée à Göteborg, a annoncé un plan de ré...

Pages