Le Royaume-Uni octroie 35 M£ aux routes de fret essentielles

Pour soutenir les lignes de fret les plus vitales, le gouvernement britannique accorde une aide à six compagnies de ferries opérant entre la Grande-Bretagne, le continent et l'Irlande. Les syndicats de marins, sur lesquels planent l'ombre de licenciements, regrettent que ces aides ne soient pas conditionnées au maintien de leurs emplois.

Brexit
 : 
Le gouvernement britannique tente un nouveau plan de transport

Le ministère britannique des Transports ouvre un nouveau processus d'appel d'offres auprès des opérateurs pour disposer de capacités de transport supplémentaires à compter du 31 octobre, nouvelle date butoir pour la sortie du Royaume-Uni de l’UE. Toujours dans la perspective de l’absence d’un accord entre les deux parties. Le précédent plan s’était soldé par un fiasco...

Brexit
 : 
Eurotunnel reçoit 33 M£ du gouvernement britannique

Afin d'éviter un procés qui portait divers risques, le gouvernement britannique « deale » avec le groupe européen et lui verse un dédommagement. Les deux parties se sont entendus sur un accord qui, pour l'un, lui assure le fret vital et pour l'autre garantit que le tunnel sous la Manche « reste la voie privilégiée pour le transport de marchandises vitales entre l'UE et le Royaume-Uni ».

Brexit
 : 
Le gouvernement britannique accablé 

Nouvelle illustration de l’impréparation du Royaume-Uni à moins d’une cinquantaine de jours de la sortie officielle de l’Union européenne ? Le gouvernement britannique a annulé ce week-end un des trois contrats attribués en fin d’année dernière. Eurotunnel intente un procès. Le maire de Calais est furieux. Ostende répète que le port n'est pas prêt...

Brexit
 : 
Seaborne Freight continue de faire des vagues

Alors que les parlementaires britanniques ont rejeté ce 15 janvier le texte négocié avec l'UE définissant les modalités de sortie du Royaume-Uni, l’attribution d'un contrat de 13,8 M£ (15,4 M€) par le ministère des Transports britannique à Seaborne Freight continue de susciter beaucoup de remous. La compagnie sans port, sans navires, sans horaires, sans clauses juridiques ... n'en finit plus de faire l'objet... d'un examen minutieux.