Hervé Martel, président du directoire de Marseille Fos : « Pratiquer des soldes ne suffit pas »

La situation financière saine du port phocéen lui permet de recourir à l’emprunt de façon plus significative pour maintenir les investissements prévus. Accompagnement des filières industrielles, accélération de l’exigence environnementale et des relais de croissance, plan de sortie de « deux crises » avec des mesures commerciales et de compétitivité... Marseille a la relance offensive. Entretien. ...

GTT va fournir à Zvezda les cuves GNL de 5 méthaniers Arc7

Le spécialiste français des systèmes de confinement à membranes dédiés au transport et au stockage du GNL a reçu fin juin une commande de la part du chantier naval russe Zvezda pour la conception des cuves de cinq méthaniers brise-glace de...

Transport maritime : le grand consensus autour de l'ammoniac

Prometteur pour atteindre les objectifs de l’OMI sur le CO2, l'ammoniac fait partie des carburants alternatifs les plus crédibles pour le transport maritime avec l’hydrogène. Le motoriste finlandais Wärtsilä effectuera un essai à grande échelle de moteur alimenté à l’ammoniac dès 2021.

Les méthaniers plombés par une rupture de la demande

Le ralentissement économique mondial provoqué par le coronavirus a fait chuter la demande de GNL et entraîné une baisse d'environ 65 % des tarifs d'affrètement des méthaniers.

Mol réduit sa flotte de 40 navires

À l’occasion de son assemblée générale annuelle le 23 juin, l’armateur nippon a acté plusieurs décisions. Le fleuron national envisage de réduire sa flotte de 40 navires, de réévaluer ses investissements et compte se concentrer sur quelques segments stratégiques. Mitsui OSK Lines s'attend à une baisse de 25 % de son activité « conteneurs » en 2020.

Marseille Fos abonné aux avitaillements en GNL

Le port phocéen réalise pour la seconde fois en quinze jours un soutage au GNL en ship-to-ship. Sans le Covid, il n’aurait pas rodé ses infrastructures de si tôt. Le Costa Smeralda , paquebot au GNL du groupe Carnival, y est stationné, assigné à quai par le Covid. En temps normal, le navire doit être avitaillé à Barcelone dans le cadre d’un contrat avec Shell.

La Corée du sud investit dans un souteur en GNL

Le gouvernement sud-coréen a annoncé qu’il allait contribuer au financement du premier souteur de GNL en ship-to-ship. Avec la capacité d’avitailler deux navires simultanément. Le ministère sud-coréen du Commerce, de l’Industrie et de l...

Shenzhen veut devenir un centre international de soutage de GNL

©Yantian Port Group La Chine va construire son premier centre de soutage de GNL dans la ville de Shenzhen. Un accord a été signé entre Yantian Port Group, le géant de l'énergie PetroChina et Shenzhen Gas. La Chine a des ambitions dans le GNL. Elle a d...

Mise à l’eau du premier souteur de GNL à Singapour

Le premier hub mondial d’avitaillement des navires disposera prochainement de son premier souteur en ship-to-ship. Jusqu’à présent, le soutage se faisait par des camions. FueLNG, une entreprise commune entre Keppel Offshore & Marine et Shell Eastern Petroleum, a annonc...

Le paquebot au GNL de P&O Cruises est prêt

L' Iona , en cours de construction pour British P&O Cruises, devait arriver le 2 juin à Rotterdam pour une inspection technique, a indiqué le chantier naval allemand Meyer Werft, qui est en train de convenir avec la compagnie du groupe Carnival d’une date de livraison. C...

Pages