Maersk annonce la suppression de 2 000 postes et réajuste ses bénéfices

Le leader mondial du transport maritime de conteneurs a annoncé la suppression de 2 000 postes dans le cadre d’une restructuration interne à grande échelle mais revoit à la hausse ses prévisions de bénéfices pour l'année 2020. Les volumes ont rebondi plus vite que prévu. Les coûts sont sous contrôle. Les taux de fret sont portés par la forte demande, indique le danois.

Maersk : une réorganisation à grande échelle ?

De rumeurs en spéculations. De révélations en annonces officielles. Le bruit entourant une probable réorganisation stratégique de Maersk enflait de jour en jour. Le danois y a mis un terme en présentant un nouveau plan stratégique, visant « l'efficacité et la compétitivité du groupe ». Entre 26 000 et 27 000 postes pourraient être affectés par les ajustements. Les marques Safmarine et Damco auront disparu d'ici la fin de l'année...

Maersk brave la crise sanitaire au 2e trimestre 2020

À contre-courant de la récession causée par la crise sanitaire et en dépit de la forte baisse des volumes, le leader mondial du transport maritime de conteneurs a triplé son résultat net au deuxième trimestre. En conséquence, il anticipe un résultat d’exploitation meilleur que prévu pour l’ensemble de l’année.

Maersk versus Global Container Terminals : Combat d'arrière-garde ou signe avant-coureur ?

La bataille juridique à Staten Island, dans l'État de New York, entre Maersk et Global Container Terminals, qui exploite l'installation de conteneurs, paraît anachronique dans un monde portuaire et maritime régi par la logique libérale. Elle pourrait en revanche être symptomatique d’une rationalisation des terminaux hérités des fusions-acquisitions. Avec des perdants et des gagnants.

Résultats financiers : Maersk vu par lui-même

La présentation des résultats financiers de A.P. Moller – Maersk a été éclipsée par le départ quasi théâtral de Søren Toft, provoquant des effets collatéraux dans la gouvernance de deux leaders mondiaux, néanmoins partenaires dans une alliance. Pourtant, le n°1 mondial du transport conteneurisé vient de présenter à ses actionnaires un 3e trimestre plus présentable après une traversée du désert. Il le doit à son austérité budgétaire qui n'est pas sans risques, notent les analystes financiers.

Résultats financiers 2018
 : 
AP Møller Maersk rend grâce à Hamburg Süd

Le géant danois du transport maritime poursuit sa convalescence et confirme son rétablissement amorcé à partir du second semestre 2018 mais doit l'amélioration de sa santé financière en grande partie à l'acquisition de Hamburg Süd. AP Møller Maersk continue néanmoins de payer dans ses résultats les effets de sa restructuration entamée il y a deux ans pour se recentrer sur son coeur de métier.