Le Royaume-Uni s'interroge sur l'avenir du trafic de la Manche après le Brexit

Une querelle a éclaté au sein de la communauté portuaire britannique, divisé quant au devenir du trafic transmanche après le retrait définitif de la Grande-Bretagne de l'UE le 31 décembre. Une brouille créée par la publication d’une étude de UK Major Ports Group, qui représente les opérateurs privés de certains des ports de fret les plus fréquentés du pays.​ ​ Le gouvernement britannique, lui, a attribué des contrats de transport à quatre compagnies de ferries.

DFDS envisage de supprimer 142 postes en France

Affectée par les conséquences de la crise sanitaire, qui a assigné à quai une partie de sa flotte, la compagnie de ferry danoise avait annoncé le 29 juin dernier plusieurs mesures de réduction des coûts. DFDS avait alors anticipé un impact sur environ 650 emplois dans l’ensemble du groupe. Elle confirme aujourd’hui. 142 postes à Calais et Dieppe sont concernés.