OMI : Les scrubbers animent les séances

Un sujet polémique anime actuellement les échanges à l’occasion d’un sous-comité sur la prévention et la lutte contre la pollution, qui se tient depuis le 17 et jusqu’au 21 février à l’OMI. Les scrubbers à boucle ouverte ne font pas l’unanimité et les décisions radicales à leur égard ne seraient pas sans impacts importants pour les compagnies de croisière qui les ont massivement adoptés pour se mettre en conformité avec la réglementation sur la teneur en soufre des combustibles mais aussi sous une forte pression sociétale.

Coronavirus : Le transport maritime se met en alerte

Quand le géant économique de la planète va-t-il reprendre le travail ? C’est la question qui hante actuellement les industriels et les transporteurs maritimes. L’économie mise au chômage en Chine, afin d’éviter toute propagation du virus, produit ses premiers effets indésirables. Les chantiers navals prennent du retard à un moment de sur-sollicitation. Les transporteurs du vrac, fortement tributaires de la vigueur des importations chinoises, s’inquiètent du ralentissement généralisé de la production industrielle.

WISTA International et l'OMI ont signé un protocole d'accord

Wista International signe un protocole d'accord avec l'OMI Despina Panayiotou Theodosiou, présidente de l’association Wista International, qui oeuvre pour valoriser le rôle des femmes et refléter la présence féminine dans le secteur maritime, et...

Transport maritime : Un fonds de 5 milliards de dollars contre le CO2

Huit des principales associations internationales d'armateurs sont prêtes à mettre sur la table 5 Md$ pour alimenter un fonds de recherche sur les technologies et carburants décarbonés. Si l'initiative se concrétisait, il s’agirait du premier programme d’expérimentation collaboratif d’une telle ampleur dans le domaine du transport maritime international. Il serait abondé par les compagnies maritimes à raison d'une contribution obligatoire à la R&D de 2 $ par tonne de carburant. Ils détaillent leurs propositions dans un document. Modalités, gouvernance, financement...

La taxation du carbone, sur le devant de la scène internationale

Complexe, technique, à l'efficacité non avérée, la taxation carbone a toutes les faveurs des pouvoirs publics. Nés avec le Protocole de Kyoto, les instruments de marché pour sanctionner ou inciter à se convertir à des sources d’énergies moins polluantes, selon que le régulateur fixe un prix pour le CO2 ou des quantités d'emissions, ont fait l’objet de nombreux rapports, dont certains passant au crible les effets dans le transport maritime.

Engagement méditerranéen en faveur de la création d'une zone Eca

Dans le cadre de la Conférence des parties contractantes à la Convention de Barcelone, qui s’est tenue à Naples du 2 au 5 décembre, l’Union européenne et les 21 États riverains de la Méditerranée ont franchi un pas de plus en faveur de la création d’une zone à faibles émissions d’oxydes de soufre en Méditerranée.

Transition énergétique
 : 
Le transport maritime, à l'heure de tous ses rendez-vous

Le transport maritime ne pourra plus faire l’impasse sur « l’urgence climatique ». Les agendas se bousculent au niveau national et international. La loi Énergie-Climat vient d’être promulguée en France. Le shipping est à Londres, siège de l’Organisation maritime internationale (OMI), pour un round de négociations sur les émissions de CO2. La mutation ne pourra pas non plus faire l'économie d'un accompagnement financier. Les messages passent dans un murmure à la veille de deux rendez-vous importants pour la filière en décembre, un Cimer annoncé à Nice sans date officiellement déclarée, et des Assises de l’économie de la mer les 3 et 4 décembre à Montpellier.

OMI-Pollution
 : 
Limitation de la vitesse ou de la puissance des moteurs : Un faux débat ?

Limitation de vitesse ou de la puissance des moteurs. Rhétorique d’ingénieurs ? Éléments de langage ? Question de posture ? Dans la perspective d’une 6e session technique qui s’annonce à l’OMI en novembre au cours de laquelle seront débattues les mesures de court terme à mettre en œuvre pour limiter les émissions de gaz à effet de serre (GES) générés par les navires, plusieurs approches se distinguent. Et elles ont fait bien l’objet de soumissions.

30 M€ pour propager le courant de quai aux ports de Marseille, Toulon et Nice

Première ville française à avoir déployé le courant de quai en 2017, Marseille a accueilli ce matin, à l’Hôtel de Région, la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne et le nouveau secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari pour le lancement par Renaud Muselier du dispositif « Escales Zéro fumée ». 30 M€ destinés à accompagner les ports et les armateurs dans la transition énergétique à quelques mois d'échéances réglementaires contraignantes.

IMO 2020
 : 
Y aura-t-il du fuel dans les ports après Noël ?

Depuis que la date de mise en œuvre du règlement de l'OMI sur les carburants marins « désulfurisés » est connue, deux questions hantent les armateurs et propriétaires de flotte. Elles persistent à quelques mois seulement de l’entrée en vigueur le 1er janvier 2020.

Pages