Conteneur : les compagnies maritimes pourraient bien créer la surprise

Leurs difficultés ne sont pas feintes mais elles déjouent les projections des agences de notation qui doivent reconsidérer leur approche. Leur discipline dans la gestion de l’offre et de la demande et leur politique commerciale pourraient même leur ouvrir la voie à des bénéfices, estiment certains analystes.

Mol réduit sa flotte de 40 navires

À l’occasion de son assemblée générale annuelle le 23 juin, l’armateur nippon a acté plusieurs décisions. Le fleuron national envisage de réduire sa flotte de 40 navires, de réévaluer ses investissements et compte se concentrer sur quelques segments stratégiques. Mitsui OSK Lines s'attend à une baisse de 25 % de son activité « conteneurs » en 2020.

Les armateurs de porte-conteneurs broient du noir jusqu'au troisième trimestre

Les transporteurs maritimes ont réussi une gageure durant le premier trimestre : gérer une rupture réglementaire et une crise sanitaire planétaire. Ils s’en sortent néanmoins avec des bénéfices. Sur le plan commercial, ils continuent de tailler dans leur offre. 75 annulations de services déjà annoncées pour le 3e trimestre...

THE Alliance annonce son programme pour le 3e trimestre

Hapag-Lloyd, Yang Ming, HMM et One considèrent que la pandémie n’aura pas suffisamment faibli en juillet, août et septembre pour justifier le rétablissement total des lignes sur le trade Asie - Europe du Nord.

DP World rejoint TradeLens

L’opérateur portuaire émirati a annoncé qu’il rejoignait la plateforme de blockchain créée par Maersk et IBM. Pour rappel, la blockchain est une technologie décentralisée, qui permet de partager des données en temps réel et...

Affrètement : Menace sur le renouvellement des contrats

Les propriétaires non-exploitants ont déclaré des revenus stables pour le premier trimestre 2020. Mais avec la pression exercée sur la ligne régulière, les armateurs de porte-conteneurs pourraient ne pas renouveler les contrats d’affrètement, voire chercher à restituer le tonnage affrété plus vite que prévu. Certains non-operating owners (NOO) paraissent plus exposés que d’autres.

Maersk réorganise son offre vers l'Afrique du sud pour la saison des fruits

Le transporteur danois de conteneurs va organiser un service supplémentaire vers l'Afrique du Sud et de l'Europe pour absorber les volumes supplémentaires de reefers dans la perspective de la saison des fruits de l'hémisphère sud. La nouvelle offre se concentrera sur les exportations de fruits de Port Elizabeth vers les centres de Tanger Med et Algésiras, et fonctionnera en parallèle avec le service Europe - Afrique du Sud SAECS. Maersk proposera cette boucle saisonnière sur une base hebdomadaire en ajoutant une étape Port...

One commande à nouveau 5 000 conteneurs reefers

Ocean Network Express (ONE) étoffe son parc de boîtes frigorifiques avec 5 000 unités de 40 pieds de long. La coentreprise entre les trois armateurs nippons Mol, KL Lines et NYK, avait déjà acquis 6 000 boîtes en septembre 2019, dont 500 unités...

One ne voit pas encore tout à fait la vie en magenta

Les observateurs financiers avaient plutôt mal accueilli la fusion des trois principales compagnies japonaises, estimant cet attelage baroque et sa situation financière trop disparate. Jusqu’à présent, les résultats de One leur avaient donné plutôt raison. Sans qu’ils soient passés au vert, ils semblent pourtant sortir progressif du rouge vif. 2020 devrait les mettre à rude épreuve.

[Acte 3] THE Alliance taillade son réseau

La crise sans précédent et l’asthénie généralisée de la consommation et de la production impactent de plus en plus durement les flux économiques mondiaux. Les alliances maritimes poursuivent la rationalisation de leur offre en taillant à la serpe dans les services. THE Alliance pousse la logique jusqu’à juin.

Pages