Wilmington établit un record dans le reefer

Alors que de nombreux ports américains sont confrontés à l'impact économique du coronavirus, le port de Caroline du Nord a établi un nouveau record en termes de reefers traités en avril. Il s’apprête en outre à recevoir l'un des...

One commande à nouveau 5 000 conteneurs reefers

Ocean Network Express (ONE) étoffe son parc de boîtes frigorifiques avec 5 000 unités de 40 pieds de long. La coentreprise entre les trois armateurs nippons Mol, KL Lines et NYK, avait déjà acquis 6 000 boîtes en septembre 2019, dont 500 unités...

Covid-19 : La délicate situation du reefer

La mise sous cloche de l’activité économique chinoise et la reprise lente des personnels dans les ports ne sont pas sans poser quelques problèmes techniques pour le déchargement de la marchandise. Fret sensible par excellence, le transport conteneurisé sous froid est particulièrement impacté. Non sans répercussions financières et juridiques.

Le port de Liverpool et Til, associés dans un joint-venture ?

Avec son terminal Liverpool 2, Peel Ports, le propriétaire du port nord-ouest du Royaume-Uni veut se donner les moyens d'attirer des trafics de grande capacité, tels les services Asie-Europe, qui ne desservent actuellement que Southampton, London-Gateway et Felixstowe. Le propriétaire du port de Liverpool, Peel Ports, aurait crée une coentreprise avec Terminal Investment Ltd, la filiale portuaire de MSC.

Conteneurs
 : 
PIL ou le signe avant-coureur d'une nouvelle étape de la consolidation ?

Singamas, filiale à 41 % de PIL, a annoncé le 6 mai 2019 la cession de trois de ses plus grandes usines de fabrication de conteneurs en Chine à Cosco Shipping Financial Holdings pour 565 M$. Pour nombre d'observateurs, c'est un signe avant-coureur d'une nouvelle étape de consolidation, avec pour prochaine cible, la compagnie de Singapour.