Bayonne perd du tonnage, malgré la sidérurgie

La baisse des trafics de produits chimiques et de coke de pétrole, non compensée par la hausse des trafics sidérurgiques, pèse sur le tonnage 2019 du port basque, qui n’atteint que 2,3 Mt, soit une diminution de 3 %.

Les conteneurs et le ferroviaire en grand forme à Hambourg

Le trafic conteneurisé, en particulier à destination de l’hinterland, a progressé en 2019 à Hambourg, totalisant 9,3 Mt. Cela participe particulièrement aux pré et post-acheminements ferroviaires, spécialité du port de l’Elbe.

Covid-19 : Le pétrole en apnée

La mise sous cloche de l’économie chinoise a eu pour effet quasi immédiat de perturber la chaîne de production mondiale et de mettre la demande mondiale de pétrole sous pression.

Nantes Saint-Nazaire Port : Trafics en recul en 2019

Le Grand Port maritime de Loire-Atlantique enregistre, pour la première fois depuis quatre ans, une baisse de ses tonnages. Il les maintient néanmoins au dessus de 30 Mt.

Rotterdam freiné par le ralentissement économique en 2019

Le ralentissement de l’économie mondiale et du commerce international a contrarié l’essor du port néerlandais en 2019. Même s’il enregistre un nouveau record, la progression des volumes par rapport à 2018 a été minimale. Dans le secteur-clef des conteneurs, Rotterdam voit son avance sur Anvers se réduire.

Covid-19 : Le fret en situation de « force majeure » généralisée

L’économie chinoise en quarantaine, la production mondiale doit gérer la mise en apnée. Le premier importateur mondial de matières premières, destinataire des exportations pour une trentaine de pays voire l’unique exportateur pour certains secteurs industriels donne du fil à retordre à la supply chain et au transport maritime, qui réagit différemment selon les segments.

Coronavirus : Le transport maritime se met en alerte

Quand le géant économique de la planète va-t-il reprendre le travail ? C’est la question qui hante actuellement les industriels et les transporteurs maritimes. L’économie mise au chômage en Chine, afin d’éviter toute propagation du virus, produit ses premiers effets indésirables. Les chantiers navals prennent du retard à un moment de sur-sollicitation. Les transporteurs du vrac, fortement tributaires de la vigueur des importations chinoises, s’inquiètent du ralentissement généralisé de la production industrielle.

Retour à la normale à Sète

Le port de Sète, qui avait été pris pour cible des militants de Greenpeace depuis ce vendredi 28 juin, devrait retrouver dans les heures qui viennent son cours normal. L'ONG bloquait le cargo transportant du tourteau de soja en provenance du Brésil pour dénoncer « l...

74e session du Comité de la protection de l'environnement marin
 : 
Plaidoyer français pour la lenteur à l'OMI

La principale session de l'OMI sur la protection de l'environnement s'est ouverte ce 13 mai pour sa 74e session jusqu’au 17 mai. La stratégie à mettre en oeuvre pour réduire les émissions de gaz à effet de serre des navires est un point clé de l'ordre du jour. La délégation française défend sa mesure de régulation de la vitesse mais l'idée se heurte à quelques alternatives. Les visions du monde ont rendez-vous à l'OMI cette semaine.

Pages