Evergreen, Wan Hai, Yang Ming, les taïwanaises redressent la barre

Les 7 e , 8 e et 12 e transporteurs mondiaux dans le conteneur ne partagent pas les mêmes trajectoires de croissance. Mais au second trimestre, en pleine crise sanitaire, ils ont réalisé leurs meilleurs résultats depuis quelques années.

Yangzijiang livre à Costamare le premier des 14 VLCS affrétés à long terme

Le chantier naval chinois Yangzijiang Shipyard (YZJ) a livré le 24 juillet le YM Triumph , d'une capacité de 12 726 evp, à Costamare Inc, la filiale américaine de l'armateur grec Costamare Shipping, qui n'opère pas. Le nouveau navire est le premier des cinq sisterships que Costamare a commandés à YZJ à la mi-2018 dans le cadre d'un affrètement de dix ans au transporteur taïwanais Yang Ming. Pour Yang Ming, il s’agit du premier des 14 VLCS affrétés à long terme que la compagnie...

Plus de navires en propriété chez Yang Ming Marine

Le partenaire de Hapag-Lloyd, One et HMM au sein de THE Alliance, ne partage manifestement pas l’appétit de son partenaire sud-coréen pour les mégamax. Mais il a en revanche un goût pour la propriété. Brenson Hsieh, le PDG de Yang Ming, a déclar...

Les armateurs de porte-conteneurs broient du noir jusqu'au troisième trimestre

Les transporteurs maritimes ont réussi une gageure durant le premier trimestre : gérer une rupture réglementaire et une crise sanitaire planétaire. Ils s’en sortent néanmoins avec des bénéfices. Sur le plan commercial, ils continuent de tailler dans leur offre. 75 annulations de services déjà annoncées pour le 3e trimestre...

THE Alliance annonce son programme pour le 3e trimestre

Hapag-Lloyd, Yang Ming, HMM et One considèrent que la pandémie n’aura pas suffisamment faibli en juillet, août et septembre pour justifier le rétablissement total des lignes sur le trade Asie - Europe du Nord.

Affrètement : Menace sur le renouvellement des contrats

Les propriétaires non-exploitants ont déclaré des revenus stables pour le premier trimestre 2020. Mais avec la pression exercée sur la ligne régulière, les armateurs de porte-conteneurs pourraient ne pas renouveler les contrats d’affrètement, voire chercher à restituer le tonnage affrété plus vite que prévu. Certains non-operating owners (NOO) paraissent plus exposés que d’autres.

Ces compagnies qui appellent l’État en renfort

HMM, Yang Ming, CMA CGM…Les renflouements publics interpellent au sein du secteur et perce déjà la crainte que la bataille, dans une conjoncture âpre, ne se fasse pas à armes tout à fait égales et loyales….

L'ITF invite les pouvoirs publics à ne pas renflouer un secteur endetté

Dans un nouveau rapport, l’International Forum of transport, qui coordonne les travaux sur les ports et le transport maritime pour l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), expose les nombreuses raisons pour lesquelles il serait inconsidéré de transférer sur le secteur public une partie de la dette des transporteurs maritimes.

[Acte 3] THE Alliance taillade son réseau

La crise sans précédent et l’asthénie généralisée de la consommation et de la production impactent de plus en plus durement les flux économiques mondiaux. Les alliances maritimes poursuivent la rationalisation de leur offre en taillant à la serpe dans les services. THE Alliance pousse la logique jusqu’à juin.

Pages