Les arbitrages de PIL, ZIM, HMM ont modifié la physionomie de la route transpacifique

Si un seul service a été ajouté à ceux d'août 2019 sur le marché transpacifique, la route a cependant connu quelques changements majeurs. Dans l'ensemble, la capacité commerciale est désormais supérieure de 15 % à celle de 2011. En revanche, la taille moyenne des navires a augmenté de 58 %.

MSC restructure son offre intra-asiatique 

Le transporteur maritime italo-suisse a restructuré plusieurs services de son offre intra-asiatique. Il introduit un service hebdomadaire supplémentaire reliant le sud de la Chine, Taïwan, le détroit, l'Indonésie, les Philippines, le Vietnam et la Thaïlande et révise quatre de ses services intra-asiatiques existants. MSC réagence sa desserte des marchés intra-asiatiques. Il a introduit fin juillet un service hebdomadaire supplémentaire reliant le sud de la Chine, Taïwan, le détroit, l'Indonésie, les...

MSC lance une nouvelle boucle transpacifique

Le transporteur maritime génevois a annoncé le lancement d'un nouveau service Extrême-Orient - Côte Ouest de l'Amérique du Nord en prévision de la « peak season ». Commercialisé sous le nom de Santana, la nouvelle ligne débutera fin août et effectuera la rotation entre Yantian, Shanghai, Long Beach, Vancouver, Busan et Yantian Elle sera maintenue jusqu'à nouvel ordre mais le n° 2 mondial du transport maritime de conteneurs prévoit une forte réduction du fret sur le trafic...

MSC relance le service direct Méditerranée orientale - Inde

Le n° 2 mondial du transport maritime de conteneurs va lancer prochainemebt un service hebdomadaire qui reliera l'Inde occidentale à la Méditerranée orientale et centrale via son hub italien de Gioia Tauro. Le nouveau service, qui portera la marque India-Med, reprend certaines des liaisons directes que MSC offrait auparavant avec son service Imed suspendu en avril en raison de la crise sanitaire. Zim participera à la nouvelle boucle par la prise de slots sous l’appellation India East Med Express (ZIE), qu'il utilisait déjà pour les...

Les armateurs de porte-conteneurs broient du noir jusqu'au troisième trimestre

Les transporteurs maritimes ont réussi une gageure durant le premier trimestre : gérer une rupture réglementaire et une crise sanitaire planétaire. Ils s’en sortent néanmoins avec des bénéfices. Sur le plan commercial, ils continuent de tailler dans leur offre. 75 annulations de services déjà annoncées pour le 3e trimestre...

ZIM : Vers des services plus rapides à l’avenir ?

L’armateur israélien tente un coup. Et son approche est intéressante dans le sens où elle se différencie nettement de la logique hub and spoke. Inspirée par la crise sanitaire, la nouvelle offre de l’armateur israélien vise les e-commerçants chinois qui vendent sur les plateformes électroniques américaines et a été conçue pour répondre à un fret sensible à la notion du temps.

Zim démarre l'année en fanfare

Malgré une baisse de la demande mondiale, l'armateur israélien affiche des résultats meilleurs qu'il y a un an. L’entreprise a nettement amélioré son taux de fret, a réduit de moitié ses pertes et optimisé son exploitation.

Affrètement : Menace sur le renouvellement des contrats

Les propriétaires non-exploitants ont déclaré des revenus stables pour le premier trimestre 2020. Mais avec la pression exercée sur la ligne régulière, les armateurs de porte-conteneurs pourraient ne pas renouveler les contrats d’affrètement, voire chercher à restituer le tonnage affrété plus vite que prévu. Certains non-operating owners (NOO) paraissent plus exposés que d’autres.

L'ITF invite les pouvoirs publics à ne pas renflouer un secteur endetté

Dans un nouveau rapport, l’International Forum of transport, qui coordonne les travaux sur les ports et le transport maritime pour l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), expose les nombreuses raisons pour lesquelles il serait inconsidéré de transférer sur le secteur public une partie de la dette des transporteurs maritimes.

Cosco étend la boucle Grèce-Turquie-Mer Noire à Israël

Le troisième armateur mondial a élargi son service TBX à Ashdod en Israël et aux ports turcs d'Iskenderun et d'Izmir. Le TBX étendu effectue la rotaton entre Le Pirée, à Haydarpasa, Constanta, Novorossisk, Ambarli (Kumport), Pirée, Ashdod, Iskenderun, Izmir, Pirees Il tourne maintenant en trois semaines au lieu des deux semaines précédentes, en utilisant trois navires de 1 200 à 1 400 EVP. La première escale effective à Ashdod a eu lieu le 21 avril avec le Contship Run . CMA CGM, Unimed Feeder...

Pages