Portuaire

Hapag-Lloyd devient actionnaire d'un grand opérateur portuaire en Inde

L’armateur allemand de porte-conteneurs opère sa stratégie d’acquisitions tambour battant dans la manutention portuaire, secteur dans lequel il accuse du retard par rapport à ses concurrents. Il a multiplié les prises ces derniers mois. Il s’attaque cette fois au marché indien en devenant actionnaire du groupe JM Baxi. L’opérateur portuaire est notamment associé à CMA CGM dans l’exploitation d’un des premiers terminaux à conteneurs du pays.
Shipping

Corsica Ferries entre au capital de Neoline

Le contexte est très mouvant pour Neoline dont le plan de financement a été bousculé par l’inflation. Après CMA CGM, Corsica Ferries entre à son tour au capital. Cet apport devrait lui permettre de lancer le chantier de son roulier propulsé à la voile pour une mise en service fixée mi-2025. La compagnie est emblématique des difficultés d’accès aux financements, a fortiori quand il s’agit de projets incarnant une rupture fondamentale.
Shipping

La Chine en passe de lever l'interdiction sur les importations de charbon australien

Après deux ans de brouille, la Chine s'apprête à reprendre ses importations de charbon en provenance d'Australie au nom de sa sécurité énergétique. La détente dans les relations sino-australiennes intervient dans un marché particulièrement tendu par l’embargo sur le charbon russe. Les impacts favorables pour le vrac sec ne sont pas certains.

Mer Noire : les réassureurs intègrent de nouvelles exclusions

Les tarifs d’affrètement des navires pour le transport de marchandises depuis la mer Noire augmentent en raison de la hausse des primes d'assurance contre les risques de guerre, les réassureurs réduisant leur couverture.
Shipping

[Vient de paraître] Hors-série spécial « Conteneur »

À gauche, la couverture du numéro spécial retraçant l’incroyable épopée 2021. À droite, celle réalisée pour l’année 2022. Entre les deux, une année s’est à peine écoulée. Un changement d’ère témoignant, entre autres, de l’extrême volatilité des situations, de la fragilité des ordres établis et de la grande incertitude encadrant les marchés dans un monde qui parait toujours au bord de la rupture.
Shipping

MSC passe devant Maersk pour le respect des horaires de ses navires

Le leader de la ligne régulière est devenu en fin d’année dernière le plus fiable des grands transporteurs maritimes de conteneurs pour le respect des horaires de ses navires. L’armateur danois avait largement supplanté l’ensemble de la classe tout au long de l’année. Bien que ce critère reste sérieusement dégradé, la situation s’améliore.

Pages

En images