Portuaire

CIMer 2021 : 1,5 Md€ pour les ports de l'axe seine

e Premier ministre Jean Castex a présidé le 22 janvier le Comité interministériel de la mer (CIMer) au Havre. Accompagné par trois ministres dont la ministre de la Mer, Annick Girardin, il était notamment attendu sur la stratégie nationale portuaire, dont la présentation a été maintes fois reportée.
Portuaire

CIMer 2018
 : 
Haropa : Comment la place portuaire havraise réagit à la fusion annoncée

En déplacement à Dunkerque le 15 novembre avec une délégation interministérielle pour y tenir un comité dédié à la mer, le premier Ministre Édouard philippe a fait un certain nombre d'annonces. Parmi elles, la fusion des trois ports de Rouen, Paris et Le Havre, déjà en partie intégrés au sein du GIE Haropa. Annonce diversement appréciée.
Réglementation

Conseil du 19 au 23 novembre
 : 
L’OMI sous pression et ... influence

La 121 e session du Conseil de l’OMI, qui se tient à Londres du 19 au 23 novembre, ne devrait pas être sans anicroches. Objet des remous : le mandat et les missions du groupe de travail chargé de plancher sur la réforme de la gouvernance. Une « affaire » déclenchée en juillet dernier par la publication d’un rapport de l’ONG Transparency International dénonçant une institution « beaucoup trop sensible à l'influence disproportionnée d'intérêts privés et de certains États-membres ». Rappel des faits.
Shipping

Résultats financiers
 : 
DFDS se porte bien grâce à la Méditerranée

Le spécialiste danois du roulier en mer du Nord et mer baltique fait part d'un exercice positif à l'issue de ce troisième trimestre, capitalisant notamment sur le développement des lignes en Méditerranée, effet acquisition de la turque U.N. Ro-Ro. En revanche, le fret pâtit des échanges en berne entre l'Europe du Nord et le Royaume-Uni, victimes des incertitudes liées au Brexit.
Shipping

Résultats financiers
 : 
ZIM accumule les mauvais exercices

Le 11e transporteur mondial de conteneurs fait état d'une perte nette de 6,6 M$ au troisième trimestre alors qu'il affichait un bénéfice net de 25,2 M$ à l'issue du 3e trimestre 2017. Instabilité, volatilité, environnement commercial dégradé, taux de fret faible, coût de soute élevé, plaide l'armateur israélien.
Shipping

Résultats financiers
 : 
Hyundai Merchant Marine creuse ses pertes

Les coûts d'exploitation impactés par la hausse du coût de soute et la faiblesse des taux de fret ont dégradé les résultats du transporteur sud-coréen. Le chiffre d'affaires est pourtant en croissance de 10 % sur un an tout comme le volume manutentionné. Même sort que ses homologues Le 10e transporteur mondial de conteneurs n'échappe pas au sort de ses homologues. Des taux de fret faibles et la hausse des coûts du carburant (le coût unitaire des soutes a augmenté de 10,4 % par rapport au deuxi...

Pages

En images