Shipping

La demande future en carburants maritimes verts sera énergivore

Présentée lors de la Conférence mondiale des ports à Vancouver le 18 mai, l’étude de la Chambre internationale de la marine marchande estime que les besoins en carburants à émissions nulles du transport maritime nécessiteront une augmentation de l'électricité verte de l’ordre de 3 000 TWh. Mais les apports de l’étude sont ailleurs. D'ici 2050, le transport maritime ne sera pas seulement un...
Portuaire

L'UPR entre au capital de Soget

Depuis 1983, l'Union portuaire rouennaise (UPR), qui représente 130 entreprises privées, est partenaire de la société Soget, spécialiste basée au Havre des systèmes d'informations portuaires, notamment le Port Community System (PCS). Mais cette fois, l'UPR va plus loin....
Shipping

ZIM, vers l'amélioration de ses ratios financiers

ZIM s’extraie du rouge vermillon en renouant avec les bénéfices. Le transporteur israélien reste néanmoins prudent dans l’appréhension de son environnement de marché. Sa coopération avec l’alliance 2M lui semble être à l’origine de l’amélioration significative de ses paramètres d'exploitation.
Shipping

Une direction par intérim à l'ENSM

Un décret du Président de la République datant du 22 août vient de mettre fin aux fonctions de Patrice Laporte, directeur général de l'École nationale supérieure maritime (ENSM), à compter du 31 août. Patrice Laporte était en poste depuis avril 2016 après avoir été directeur du développement du Service hydrographique et océanographique de la Marine (Shom) pendant six ans.
Shipping

Cosco envisage un 4e terminal au Pirée

Cosco n'en a pas fini avec son port grec. Il envisage de nouveaux développements, à commencer par un nouveau terminal à conteneurs à la capacité de 2,8 MEVP. Avec ses quatre infrastructures , totalisant près de 10 MEVP, le port méditerranéen, propriété de l'opérateur portuaire chinois, se rapprocherait des plus grands ports d'Europe du Nord à l'instar d'Anvers.
Shipping

Hapag-Lloyd : une nouvelle lutte de pouvoir ?

La flambée du cours de l’action d’Hapag-Lloyd alimente toutes les spéculations sur une lutte de pouvoir entre actionnaires pour le contrôle.

Pages

En images