Chine : le rejet de la stratégie « glu » zéro-covid après deux ans et demi de restrictions

Les médias ont relayé durant tout le week-end les manifestations en Chine, qui ont atteint leur pic le 27 novembre dans plusieurs villes du pays, en écho à la lassitude qui a fini par gagner les populations dont certaines avaient été confinées pendant près de trois mois consécutifs avant l’été. La semaine dernière, de nombreuses indicateurs ont été publiés témoignant d’un...

La construction de navires de transport de carburants verts à la traîne

L'absence de politiques favorables freine actuellement les investissements dans le développement des navires de transport de carburants verts qui seront nécessaires à la transition énergétique mondiale, indique Tyndall Centre. Selon les chercheurs de l'université de Manchester, le monde aurait besoin de 50 à 150 Mt d'hydrogène à faible teneur en carbone d'ici 2030, mais les projets connus ne produiront que 24 Mt. Plus inquiétant, seuls 4 % de ces projets ont fait l'objet d'une décision finale d'investissement.
Portuaire

Trafic en baisse de 4,3 % à Hambourg sur neuf mois

Au cours des neuf premiers mois de l’année 2022, le port allemand de l’estuaire de l’Elbe n’a manutentionné que 91,8 Mt de marchandises, soit 4 Mt de moins qu’au cours des trois premiers trimestres de l’année précédente. Avec 6,3 MEVP, le nombre de conteneurs, régresse encore de 2,7 %. Les vracs sont à la peine à Hambourg. Avec seulement 27,5 Mt au cours des neuf premiers mois de l’année, le trafic chute de 7,4 % par rapport à l’an dernier. Cela affecte surtout les vracs...
Shipping

Svitzer confronté à 1 100 actions syndicales

Svitzer, l'opérateur de services de remorquage, durcit ses mesures en réaction à l’âpre conflit salarial qui dure depuis trois ans en Australie. Depuis octobre 2020, les employés de l’entreprise ont mené 1 100 actions syndicales. La filiale de Maersk annonce un blocage de ses opérations dans dix-sept ports du pays.
Shipping

Les émissions de gaz à effet de serre traquées par satellites

Á l'occasion de la conférence internationale sur le climat COP27, l'ONU a annoncé le lancement d’un programme par satellite visant la détection de méthane, dont les fuites dans l’atmosphère fondent les principales critiques à l’égard du GNL. Au-delà, l’imagerie satellitaire peut être un outil efficace pour suivre les émissions de gaz à effet de serre générées par les navires. C’est ce qui ressort du moins de près de deux décennies de suivi satellitaire effectué par la Nasa.

Naviguer coûtera de plus en plus cher

Selon Drewry, la facture de la transition énergétique pourrait coûter aux compagnies maritimes entre 3,5 et 14,5 Md$ dès 2024 en fonction du choix des carburants alternatifs et du coût des quotas de CO2. Le coût climatique vient grever un compte d’exploitation déjà plombé par l’inflation généralisée. Á court et moyen terme, les transporteurs devront aussi faire face à une augmentation des coûts salariaux compte tenu de la pénurie d’officiers.

Pages

En images