Chine : le rejet de la stratégie « glu » zéro-covid après deux ans et demi de restrictions

Les médias ont relayé durant tout le week-end les manifestations en Chine, qui ont atteint leur pic le 27 novembre dans plusieurs villes du pays, en écho à la lassitude qui a fini par gagner les populations dont certaines avaient été confinées pendant près de trois mois consécutifs avant l’été. La semaine dernière, de nombreuses indicateurs ont été publiés témoignant d’un...
Shipping

Éolien offshore et propulsion vélique poussés par le Corimer

Huit projets ont été retenus par le Conseil d’orientation pour la recherche et l’innovation des industriels de la mer à l’issue de son troisième appel à manifestation d’intérêt. Ils vont se partager 46 M€ de subventions. Trois d’entre eux portent sur l’équipement de navires en systèmes de propulsion vélique et quatre s’intéressent à l’exploitation et à la maintenance des parcs éoliens offshore. Revue des projets.
Shipping

Philippe Louis-Dreyfus : « les annonces sur la flotte stratégique vont dans le bon sens »

La souveraineté d'une nation, c'est la possibilité de mettre en œuvre ses choix stratégiques en toute indépendance, défend depuis des années le président de Louis Dreyfus Armateurs. L’épidémie a fait prendre conscience des risques associés à la désindustrialisation du pays : la pénurie en matières premières, en denrées agricoles et en énergies. La flotte stratégique doit y remédier en partie.

Bordeaux table sur la réindustrialisation bas carbone

Si fiabiliser l’outil portuaire et les trafics existants reste prioritaire, Le Grand Port maritime de Bordeaux, dont les trafics sont restés stables jusqu’à présent, fait le pari de la diversification de ses activités avec la décarbonation comme fil rouge. Et l’hydrogène, la biométhanisation, le méthanol et les e-carburants comme lignes d'horizon.
Shipping

Les blank sailing rebattent les cartes entre les alliances 

Marché le plus lucratif depuis la mi-2020, le transpacifique est le premier à être impacté par les annulations de départs. En revanche, les lignes entre l’Asie et l’Europe sont encore épargnées par la taille dans les services. Les goulets d’étranglement persistants permettent de soutenir l'équilibre entre l'offre et la demande ici et là.
Shipping

Rolf Habben Jansen (Hapag-Lloyd) admet une dégradation rapide de l'environnement de marché

Le numéro cinq mondial dans le transport maritime de conteneurs a enregistré un résultat net de 5,2 Md$ au troisième trimestre, en hausse de 9 % par rapport aux trois précédents mois et de 54 % par rapport à la même période de l’an dernier. Si Hapag-Lloyd maintient ses prévisions d’Ebitda pour l’année, il semble envisager pour les trois derniers mois de l’année un bénéfice bien plus faible qu’au troisième trimestre.

Pages

En images