Oil&Gas

L'embargo sur les produits pétroliers autrement plus perturbant

À partir du 5 février, date à laquelle l'embargo européen sur les produits pétroliers en provenance de Russie entrera en vigueur, le marché maritime va vivre un autre moment historique après celui du 5 décembre qui a chamboulé les flux de brut. Mais avec des perturbations pour la production et les exportations plus importantes.
Shipping

Le chantier turc RMK construira le voilier Neoliner

Le roulier de Neoline, doté des voiles Solid Sail développées par les Chantiers de l’Atlantique, sera construit en Turquie par RMK Marine à partir de novembre 2023 pour une livraison en juin 2025. C'est l’aboutissement d’un long cheminement pour l’armateur nantais qui achoppait sur les fonds propres alors que sa proposition commerciale a été validée par de grands chargeurs. CMA-CGM, Corsica Ferries et Louis Hardy, société qui importe des hydrocarbures à Saint-Pierre-et-Miquelon, ont en partie débloqué la situation.
Shipping

Le premier constructeur automobile chinois commande sept porte-voitures

Galvanisés par des tarifs d'affrètement historiques, les exploitants de porte-voitures se lâchent sur les commandes. Après Grimaldi, c'est au tour de Saic Anji Logistics, la branche logistique du constructeur automobile chinois Saic Motor, de s'engager sur sept nouveaux porte-voitures de 8 900 CEU. L’entreprise est portée par le boom des exportations de véhicules, notamment électriques, vers l’Europe.
Shipping

Hapag-Lloyd : feu vert pour acquérir 49 % de l'opérateur portuaire Spinelli

Contrairement à ses concurrents, Hapag-Lloyd n'a pas investi la manutention portuaire, privilégiant une croissance organique sur son cœur métier. Mais ces derniers temps, le transporteur allemand y a alloué une partie de ses substantiels bénéfices. L’entrée au capital d’un des principaux opérateurs de ports italiens s’inscrit dans une lignée d’investissements effectués en quelques mois.

MSC : « Le commerce mondial de la drogue est un problème systémique qu'aucune entreprise ne peut résoudre seule »

La saisie fortuite de 2,4 t de cocaïne à bord d’un porte-conteneurs de MSC relance l'idée selon laquelle la compagnie serait « infiltrée ». Des rapports de police de différents pays avaient suggéré, dès 2013, qu’un cartel de la drogue avait noyauté les équipages. MSC, qui déclare avoir déployé depuis un arsenal de moyens de détection, met en avant le facteur humain, notamment la vulnérabilité à la corruption, qu’il est difficile de contrôler entièrement.
Shipping

Hapag-Lloyd ferme son service express entre Europe du Nord et la Chine

La faible demande de marchandises en provenance de Chine et le faible taux de fret au comptant ont incité Hapag-Lloyd à mettre fin au service express autonome lancé en avril 2022. En alternative, le transporteur allemand, membre de THE Alliance, va affrèter des créneaux horaires sur une ligne de CMA CGM, partenaire d’Ocean Alliance. MSC et Maersk optent, eux, pour un programme de navigation lente. L’ère des affrètements de slots inter-alliances ?

Pages

En images