Le numéro deux de la classe portuaire européenne a fait mieux ces trois derniers mois qu’à l’issue du premier semestre dans trois segments de trafic. Mais alors que le conteneur avait réalisé un sans-faute en 2020, sa croissance s'est un peu essoufflée. En revanche, le port belge affiche une belle assurance dans le reefer.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous