L'exploitant du vraquier qui s'est échoué en juillet au large de l'île Maurice, provoquant l'une des pires catastrophes environnementales de l’océan Indien, avait annoncé que l'enlèvement de la partie arrière du navire commencerait fin décembre. L’opération a débuté alors que les officiers viennent d’être auditionnés pour la première fois sur les circonstances de l’accident.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous