Bordé par 6 500 km de côtes, qui s'étend du Sénégal à l'Angola, le golfe de Guinée est devenu l’une des zones les plus dangereuses pour les navires marchands. Depuis le mois de novembre, les attaques de pirates se multiplient, la violence s’exacerbe et les pirates y agissent en bandes organisées. L’assaut meurtrier d’un porte-conteneurs en janvier et les attaques simultanées debut février font réagir l’OMI. Tardivement.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous