Les tractations avaient été dévoilées en juin dernier. L’armateur allemand de porte-conteneurs, numéro cinq mondial de la ligne régulière, et le manutentionnaire allemand Eurogate, ont convenu d’un accord attribuant à Hapag-Lloyd 30 % des parts du terminal de Jade Weser à Wilhelmshaven. Des enjeux techniques avec possiblement, un arrière-plan politique.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous