L’escalade diplomatique autour du gazoduc germano-russe controversé Nord Stream 2 fait flamber les prix du gaz. Toutes les conditions sont réunies pour maintenir des prix durablement élevés. Les stocks sont passablement bas. La saison hivernale s’annonce très froide. Et la révolution verte en Europe a fait perdre en flexibilité. Le GNL « peut sauver l’Europe », explique le négociant d'énergies MET.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous