Le virus du stockage flottant reprend alors que la deuxième vague de la pandémie se répand progressivement. Les négociants en pétrole, mais aussi les compagnies pétrolières, recherchent des superpétroliers pour stocker du diesel au cours des prochains mois. Ils veulent ainsi anticiper une baisse de la demande en Europe dans un contexte de nouvelles restrictions.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous