Le virus du stockage flottant reprend alors que la deuxième vague de la pandémie se répand progressivement. Les négociants en pétrole, mais aussi les compagnies pétrolières, recherchent des superpétroliers pour stocker du diesel au cours des prochains mois. Ils veulent ainsi anticiper une baisse de la demande en Europe dans un contexte de nouvelles restrictions.
Cet article est réservé aux abonnés. Le contenu de ce site est le fruit du travail de la rédaction pour délivrer une information de qualité et exclusive. Cette mobilisation a un coût et est financée par le revenu généré par la publicité et l'abonnement. En vous abonnant, vous contribuez à cette chaîne de valeur et assurer la pérennité de notre média. Découvrez nos offres.

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous